Culture

15 Avr 2022

Musée des Beaux-Arts de Carcassonne

Culture
Musée des Beaux-Arts de Carcassonne

15 Avr 2022

Présentation et horaires

15 Boulevard Camille Pelletan

Contact

Musée des Beaux-Arts - Accueil

15 boulevard Camille Pelletan
11000 Carcassonne

Horaires d'ouverture :

  • Du 1er octobre au 31 mars : mardi au samedi de 9h45 à 12h30 et de 13h30 à 18h15 (fermé le lundi)
    Ouvert le 1er dimanche du mois de 14h à 17h
  • Du 1er avril au 30 septembre :
    Tous les jours (7j/7j) de 9h45 à 12h30 et de 13h30 à 18h15

Fermé les jours fériés sauf le lundi de Pâques et le 15 août

0.468.777.370

musee@mairie-carcassonne.fr

 

Labellisé Musée de France, le Musée des beaux-arts de Carcassonne vous ouvre ses portes !

Installé dans l’ancien Présidial, face au square Gambetta, le musée des beaux-arts de Carcassonne offre un refuge au charme sensible, un ensemble savoureux et riche que l’amateur de peintures et d’histoire peut découvrir dans les dix salles du musée consacrées aux collections permanentes.

Expositions permanentes

  • Du XVIIe au XXe siècles, la peinture occidentale s’illustre par des œuvres de François Perrier, Lanfranco, Pretti, Van Goyen, Morelsee, Teniers, Rigaud, Chardin, mais aussi Corot et Courbet ou plus près de nous Marquet et Morellet. Les œuvres contemporaines (milieu XXème  et XXIème siècle) ont aussi leur place avec des artistes tels que Klasen, Morellet, Joulet, Keribar, Bricq, Poliakoff ou Shangti. Une belle collection de faïences et porcelaines anciennes (Moustiers, Marseille…) ainsi que des objets d’art viennent compléter la visite.

Salle 1 : XVIème et XVIIème siècles, écoles française, italienne et espagnole
Salle 2 : XVIIIème siècle, écoles française, italienne et autrichienne
Salle 3 : Fin XVIIIème siècle, École française avec le fonds Gamelin
Salle 4 : André Chénier (1762 – 1794) et Fabre d’Églantine (1750 – 1794)
Salle 5 ou Coste-Reboulh : XIXème siècle, écoles française et anglaise
Salle 6 ou Courtejaire : XIXème siècle, Faïences du sud de la France
Salle 7 : Écoles hollandaise et flamande
Salle 8 (de la cheminée) : Néo-impressionnisme
Salle 9 : Le XXème siècle, l’entre-deux guerres et l’École de Paris
Salle 10 : Le XXème  siècle après 1945 et le XXIème siècle

Le musée des beaux-arts propose, tout au long de l’année, un cycle de conférences d’histoire de l’art sur un thème défini.

Expositions temporaires

  • Au premier étage de cet édifice historique, un espace est spécialement dédié aux expositions temporaires. Ces dernières rencontrent un vif succès permettant au musée d’attirer de plus en plus de visiteurs.Chaque année, le Musée des beaux-arts propose une exposition estivale thématique. L’hiver, un espace particulier au cœur du musée, Le Petit Salon, est dédié à l’exploration d’une œuvre des collections.

Les œuvres du musée s’exportent à l’international :

  • Par la qualité de ses collections, le musée des beaux-arts de Carcassonne est régulièrement sollicité par d’autres musées étrangers (Italie, Japon, Australie, Belgique, Canada, Autriche…), pour prêter quelques-unes de ses œuvres. Une belle occasion d’accroître sa notoriété à l’international.

Les actions pédagogiques à destination des scolaires :

  • Le service éducatif accueille près de 4 000 élèves par an, de la maternelle aux études supérieures. Ils sont guidés pour découvrir les œuvres des collections ou des collections de façon ludique ou pédagogique.
    Un atelier d’art plastique peut-être aussi proposé

Un peu d’histoire :

  • En 1836, un groupe de Carcassonnais passionnés d’art, d’histoire et d’archéologie fonda une commission des arts et sciences dans le but pédagogique et scientifique de créer un musée. Dès 1845, un ensemble de 102 tableaux pouvait être présenté au public. À la fin du XIXème siècle, le musée s’installa définitivement dans l’ancien présidial où il se trouve toujours. Par la suite, outre les dépôts du musée du Louvre et de l’Etat, les collections du musée n’ont cessé de s’accroître, notamment grâce aux largesses de généreux donateurs comme Casimir Courtejaire (1795 - 1887), Alphonse Coste-Reboulh (1817 – 1891), Chénier et Raynaud (1893), Delteil (1984), Pla (1990), Cahuzac (1995), mais également depuis 1982 grâce au soutien du Fonds Régional d’Acquisition des musées et aux dons des Amis du musée de la Ville.
Culture
Musée des Beaux-Arts

08 Mars 2022

Service pédagogique

L'accueil des scolaires

Le musée des beaux-arts est un partenaire éducatif incontournable. Ce lieu de savoir et de plaisir permet de proposer aux enseignants 5 parcours différents mais également des visites sur les expositions temporaires. Grâce à notre proposition de parcours d’éducation artistique et culturelle nous essayons de diversifier les publics dans le but d’une « démocratisation culturelle ». Les objectifs : donner des repères plastiques, former le regard, apprendre à décoder une œuvre, comprendre un artiste ou un mouvement, éveiller la curiosité, et, établir des liens avec d’autres domaines de la création artistique.
Consultez notre programme éducatif

Présentation du service

Le Service pédagogique du musée est animé par un responsable de médiation. Tout au long de l’année, cette unité travaille en lien avec l’Education Nationale et plus particulièrement avec un professeur missionné par cette institution. Par ailleurs, toutes les actions font l’objet d’une communication proactive auprès de la DRAC.

L’équipe :

Christophe Horiot
Responsable du service des publics
Assistant de conservation - diplômé des beaux-arts de Montpellier

Béatrice Navarro
Professeur de Lettres classiques, missionnée par la DAC au Service éducatif du Musée des beaux-arts

Marion Orthéga
Adjointe du patrimoine

Réservation obligatoire
Afin de mieux répondre à vos attentes et dans un souci d’efficacité, il vous est demandé de procéder à une réservation préalable. Il vous suffit de remplir la fiche d’inscription (sous WORD  ou sous ACROBAT) que vous pourrez nous renvoyer par mail.

Visites libres

L’enseignant anime lui-même sa visite préparée en amont avec le Service pédagogique. Différents outils sont proposés aux enseignants pour préparer et mener des visites en autonomie autour des collections permanentes et des expositions temporaires.
Nous vous proposons aussi une visite virtuelle à travers la présentation de quelques oeuvres.
Les réservations des visites libres pourront se faire auprès du responsable à musee@mairie-carcassonne.fr

Visites accompagnées

Pensez à réserver au moins 2 mois à l’avance. Une rencontre avec le médiateur est conseillée afin de préparer la visite.
Contact : musee@mairie-carcassonne.fr

Ateliers et animations : observation et découverte

Interventions proposées : exposition temporaire (une collection d’art contemporain), Figuration et abstraction, les paysages, exposition temporaire (artistes audois), les animaux au musée, visite musicale, portrait de famille.
Les élèves sont conduits à des situations de création par la pratique de techniques diverses (pastel, encre, peinture...) et par des exercices d’observation, de recherche et de découverte.

Exposition des travaux réalisés par le service pédagogique

Les réalisations des élèves seront présentées dans les salles du musée en mai ou juin. Les récompenses seront décernées par un jury lors de la remise des prix.

Culture
Musée des Beaux-Arts

26 Nov 2021

Expositions et conférences

"Les musées sont les endroits les plus vivants du monde. On dirait une concentration d'humanité." Fernand Ouellette

Les exceptionn'elles

Soumis par Webm@steR le mer 30/03/2022 - 15:06
La femme en rouge, 1911 – Servais DETILLEUX (1874-1940)
French
Désactivé
Non
Désactivé
Exposition

Après le succès de l’exposition « TAPISSER!E », le musée des beaux-arts proposera dès le samedi 18 juin 2022 et jusqu’au 30 septembre 2022, sa nouvelle exposition « Les Exceptionn’Elles ».

Cette exposition mettra en lumière les femmes à travers les collections du musée. Celles-ci sont déjà à l’honneur cette année avec la série de conférences consacrée aux femmes artistes.

Sorties de l’accrochage permanent, dénichées des réserves du musée ou empruntées à d’autres musées, les œuvres sont tant peintes par des femmes que représentant des femmes.

Grandes oubliées de l’Histoire de l’art et d’une institution trop ancrée dans la tradition, elles retrouvent aujourd’hui peu à peu leurs lettres de noblesse. Si peu représentées en tant qu’artistes, mais sources d’inspiration : elles sont muses, allégories, déesses, femmes fortes de l’Histoire, de la Religion, femmes du monde, travailleuses...

Ce sont toutes ces femmes que la Ville de Carcassonne a souhaité propulser sur le devant de la scène muséale pour cette exposition d’Exceptionn’elles, à travers des œuvres réalisées du XVIIIème au XXème siècle.

Du 18 juin au 30 septembre
Migrer ces données vers les sites internet associés
Oui
J'accepte le traitement informatisé
Non
Page précédente
Musée des Beaux-Arts

23 Mai 2022

Découvrez une oeuvre de l'exposition permanente

Les amours des dieux

Nicolas Bertin (1667 - 1736)

Découvrez en vidéo en compagnie de Martine Boone, guide-conférencière, cinq “Tableautins” de Nicolas Bertin : les Amours des Dieux. Nicolas Bertin est un artiste qui arrive à une période charnière entre le XVIIe et le XVIIIe siècle au moment du renouvellement de la peinture français
Regardez la vidéo

Portrait de femme

Emile ROUMENS (Caudebronde 1825 - Carcassonne 1901)

Ce portrait de femme en robe de bal charme le visiteur à travers sa robe bleue à grand décolleté recouverte de dentelles fines. Ses bijoux : sautoir de grosses perles, discrètes boucles d’oreilles, superbe bracelet à cabochon rubis autour du-quel s'enroule un bracelet de perles attestent du rang social du modèle. Elle nous regarde doucement jouant d'une main de ses perles et tenant un éventail de l'autre.

Continuez votre lecture en téléchargeant notre document dédié

La déclaration

Joseph CARAUD (Cluny, 1821 -Paris, 1905)

La Déclaration est un tableau de 1877. Joseph Caraud nous dévoile ici une scène entre deux jeunes gens.
Sur la gauche, un jeune homme agenouillé a laissé son chapeau et sa canne. Il fait une déclaration à une jeune femme assise sur un banc occupée à son ouvrage. Un bouquet de fleurs vient d’être jeté à terre. Que s’est-il passé ?

Découvrez-le en téléchargeant l'analyse de la déclaration

L’histoire d’Acis et Galatée

François PERRIER (Pontarlier, vers 1594- Paris, 1649)

Acis, jeune berger, aime et est aimé de la déesse Galatée.
Polyphème, le cyclope, amoureux de Galatée poursuit les deux amants et les surprend un jour. Galatée se sauve en se jetant à l’eau. Mais Polyphème décroche un morceau de roche du volcan l’Etna, le lance sur Acis, qui est écrasé par l’énorme rocher. Le sang coule sous le rocher, et Galatée supplie les dieux de changer le sang d’Acis en fleuve. Ainsi, Galatée pourrait le rejoindre à tout moment. Les dieux exaucèrent le voeu de Galatée, et le fleuve qui jaillit au pied de l’Etna prit le nom d’Acis.

Découvrez l'histoire que raconte ce tableau en téléchargeant ce fichier

L’histoire des Mérovingiens

Evariste-Vital LUMINAIS (Nantes, 1822 -Paris, 1896)

Ce tableau raconte le moment ou Childéric III est préparé à sa future vie monastique. Dans une crypte monacale, assis sur une chaise, ligoté, les poings serrés, les bras maintenus par deux moines pendant qu'un troisième lui coupe les cheveux, Childéric ne bouge pas et se laisse faire, le regard dans le vide. Jetées par terre comme un vulgaire chiffon, sa toge et sa couronne ne représentent plus rien. Elles vont être remplacées par un habit de bure noir comme les moines qui l’entourent. Au fond de la pièce deux personnages prient pour le salut de l'âme de Childéric.
Découvrez ce tableau

Portrait de Madame Astre

Achille Laugé (Arzens, 1861 – Cailhau, 1944)

Il s’agit du portrait de la première épouse d’Achille Astre, collectionneur aguerri et marchand d’art, secrétaire de Gustave Geoffroy (journaliste et critique d'art).

Madame Astre se détache d’un fond monochrome sans motif. L’aspect figé du modèle est accentué par cette robe sans pli composé d’un bloc. Le corps n’apparaît qu’à travers les mains et le bout du pied.
Achille Laugé parvient à créer une harmonie de blanc sur fond blanc par le biais de pointillés et hachures.
Découvrez ce portrait

Regulus sort de Rome pour se rendre à Carthage

Nicolas Bernard LEPICIE (Paris 1735 – Paris 1784)

Régulus, général puis consul romain s’est illustré par de nombreuses victoires. Il est reconnu comme figure symbolique de la « virtus Romana » (vertus et courage) grâce à son acte héroïque lors d’une bataille contre les Carthaginois. En effet, pendant la première guerre Punique (de 264 av. J.-C. à 241 av. J.-C), Régulus est battu et fait prisonnier. On l’envoie à Rome négocier la paix en promettant son retour en cas d’échec. Régulus convainc le Sénat de ne pas accepter la proposition en échange de sa vie. Fidèle à sa parole, il se rend à ses ennemis. Il sera torturé à mort.
Le peintre a choisi ici d’illustrer le moment où Régulus quitte Rome et sa famille, lorsqu’il se dirige vers le bateau des Carthaginois.
Découvrez cette histoire

La cascade de Terni

Carlo Labruzzi (1748-1817)

Labruzzi peint en 1779 la cascade de Marmore, proche du village de Terni, situé dans le centre de la péninsule Italienne. Au bas du tableau, des personnages animent ce paysage.

En bas à gauche, deux artistes croquent la vue. Un couple d’aristocrates anglais accompagnés de leur chien profite des explications d’un guide.
Mais que peut-il bien leur expliquer ?
Découvrez ce tableau !