Musée des Beaux-Arts de Carcassonne

15 Avr 2022

Présentation et horaires

15 Boulevard Camille Pelletan

Contact

Musée des Beaux-Arts - Accueil

15 boulevard Camille Pelletan
11000 Carcassonne

Horaires d'ouverture :

  • Du 1er octobre au 31 mars : mardi au samedi de 9h45 à 12h30 et de 13h30 à 18h15 (fermé le lundi)
    Ouvert le 1er dimanche du mois de 14h à 17h
  • Du 1er avril au 30 septembre :
    Tous les jours (7j/7j) de 9h45 à 12h30 et de 13h30 à 18h15

Fermé les jours fériés sauf le lundi de Pâques et le 15 août

0.468.777.370

musee@mairie-carcassonne.fr

 

Labellisé Musée de France, le Musée des beaux-arts de Carcassonne vous ouvre ses portes !

Installé dans l’ancien Présidial, face au square Gambetta, le musée des beaux-arts de Carcassonne offre un refuge au charme sensible, un ensemble savoureux et riche que l’amateur de peintures et d’histoire peut découvrir dans les dix salles du musée consacrées aux collections permanentes.

Expositions permanentes

  • Du XVIIe au XXe siècles, la peinture occidentale s’illustre par des œuvres de François Perrier, Lanfranco, Pretti, Van Goyen, Morelsee, Teniers, Rigaud, Chardin, mais aussi Corot et Courbet ou plus près de nous Marquet et Morellet. Les œuvres contemporaines (milieu XXème  et XXIème siècle) ont aussi leur place avec des artistes tels que Klasen, Morellet, Joulet, Keribar, Bricq, Poliakoff ou Shangti. Une belle collection de faïences et porcelaines anciennes (Moustiers, Marseille…) ainsi que des objets d’art viennent compléter la visite.

Salle 1 : XVIème et XVIIème siècles, écoles française, italienne et espagnole
Salle 2 : XVIIIème siècle, écoles française, italienne et autrichienne
Salle 3 : Fin XVIIIème siècle, École française avec le fonds Gamelin
Salle 4 : André Chénier (1762 – 1794) et Fabre d’Églantine (1750 – 1794)
Salle 5 ou Coste-Reboulh : XIXème siècle, écoles française et anglaise
Salle 6 ou Courtejaire : XIXème siècle, Faïences du sud de la France
Salle 7 : Écoles hollandaise et flamande
Salle 8 (de la cheminée) : Néo-impressionnisme
Salle 9 : Le XXème siècle, l’entre-deux guerres et l’École de Paris
Salle 10 : Le XXème  siècle après 1945 et le XXIème siècle

Le musée des beaux-arts propose, tout au long de l’année, un cycle de conférences d’histoire de l’art sur un thème défini.

Expositions temporaires

  • Au premier étage de cet édifice historique, un espace est spécialement dédié aux expositions temporaires. Ces dernières rencontrent un vif succès permettant au musée d’attirer de plus en plus de visiteurs.Chaque année, le Musée des beaux-arts propose une exposition estivale thématique. L’hiver, un espace particulier au cœur du musée, Le Petit Salon, est dédié à l’exploration d’une œuvre des collections.

Les œuvres du musée s’exportent à l’international :

  • Par la qualité de ses collections, le musée des beaux-arts de Carcassonne est régulièrement sollicité par d’autres musées étrangers (Italie, Japon, Australie, Belgique, Canada, Autriche…), pour prêter quelques-unes de ses œuvres. Une belle occasion d’accroître sa notoriété à l’international.

Les actions pédagogiques à destination des scolaires :

  • Le service éducatif accueille près de 4 000 élèves par an, de la maternelle aux études supérieures. Ils sont guidés pour découvrir les œuvres des collections ou des collections de façon ludique ou pédagogique.
    Un atelier d’art plastique peut-être aussi proposé

Un peu d’histoire :

  • En 1836, un groupe de Carcassonnais passionnés d’art, d’histoire et d’archéologie fonda une commission des arts et sciences dans le but pédagogique et scientifique de créer un musée. Dès 1845, un ensemble de 102 tableaux pouvait être présenté au public. À la fin du XIXème siècle, le musée s’installa définitivement dans l’ancien présidial où il se trouve toujours. Par la suite, outre les dépôts du musée du Louvre et de l’Etat, les collections du musée n’ont cessé de s’accroître, notamment grâce aux largesses de généreux donateurs comme Casimir Courtejaire (1795 - 1887), Alphonse Coste-Reboulh (1817 – 1891), Chénier et Raynaud (1893), Delteil (1984), Pla (1990), Cahuzac (1995), mais également depuis 1982 grâce au soutien du Fonds Régional d’Acquisition des musées et aux dons des Amis du musée de la Ville.