Carte blanche à Martial Andrieu

    Un siècle de natation au Païchérou

    Les premiers balbutiements d’un club de natation à Carcassonne remontent à 1928 avec le « Sauvetage de l’avenir », mais il faut attendre le 25 avril 1934 pour que le premier club structuré voit le jour. Il s’agit des « Tritons de la Cité » placés sous la présidence de l’architecte départemental M. Bourely et la vice-présidence du Dr Lauze. L’association siège au Café de la Comédie et à la guinguette du Païchérou. À cet endroit, dénommé ainsi en raison de sa proximité avec la païchère construite par Henry Bouffet, les membres du club aménagent dans le fleuve avec les moyens du bord, une piscine flottante avec ligne d’eau, plongeoir, planches de virages… Au début des années 1930, les Carcassonnais n’ont guère l’occasion ni les moyens d’aller à la mer. C’est dire si bien peu de gens savent nager. Toutefois, grâce aux Tritons de la Cité, les écoliers de moins de seize ans peuvent passer le brevet de nageur scolaire. Au moment des compétitions, dont certaines ont lieu en nocturne, une vaste tribune en bois et trois rangées de chaises sont disposées au bord de l’Aude en face de la guinguette. Malgré les efforts des dirigeants du club, l’engouement pour les compétitions de natation à Carcassonne reste encore marginal après guerre et la municipalité préfère investir pour le rugby à XIII, plutôt que construire une piscine.

    À plusieurs reprises, le désir d’aboutir à la construction d’un stade nautique va se heurter aux atermoiements et aux promesses sans lendemain de l’administration municipale. Malgré les sollicitations appuyées de l’A.S.C Omnisport - Section natation, la ville ne voit pas la nécessité de bâtir une piscine quand les nageurs peuvent fort bien s’accommoder des équipements installés dans le fleuve. C’est sans doute faire fort peu de cas du rejet des égouts de la ville à cet endroit.

    En 1946, après avoir négocié avec la famille Quintilla, la cession d’un terrain de 2196 m2 pour le franc symbolique à côté de la guinguette, l’A.S.C envisage de faire bâtir à ses frais l’indispensable équipement nautique. L’association sportive ne peut aboutir en raison de la guerre et finit par céder à la ville le terrain en question, à la condition que celle-ci le réserve dans le futur pour la construction de la piscine. C’est ce qu’il advient finalement le 23 mai 1957, après que l’ASC et les Dauphins de la Cité ont fusionné pour donner naissance au Club Nautique Carcassonnais dont un des membres fondateurs n’est autre qu’Henri Gastou (Conseiller municipal de 1959 à 1964 puis Adjoint aux sports de 1964 à 1977). La commune consent enfin à construire un stade nautique et à en confier les plans à Paul Enderlin, architecte du cabinet Bourely.

    L’entreprise Fiorio, adjudicataire des travaux, devra bâtir une structure à 106,68 cm au-dessus du fleuve pour se prémunir des inondations. Le préfet de l’Aude approuve le projet le 13 juillet 1960 en trois tranches distinctes qui ne sont totalement achevées que vers 1966. Après de nombreux et coûteux travaux de maintenance au cours de son exploitation, la ville sous l’impulsion de son Maire Gérard Larrat décida en 2019 de détruire la piscine pour y faire construire un Pôle Aqualudique, qui ouvrira ses portes le 14 juin 2021.

    Chiffres clés

    • 25 avril 1934 : Création du club « Les tritons de la Cité »
    • 25 février 1958 : Naissance du Club nautique Carcassonnais
    • 14 juin 2021 : Ouverture du nouveau Pôle Aqualudique

    René Galou dit Babache (1909-1978) ancien second ligne du XV et capitaine de l’équipe de Water-Polo des Tritons de la Cité

    1961 : l’équipe de Water-polo du Club nautique devint championne de France de 2e division à Carcassonne, grâce ses nageurs émérites : Jean-Michel Crochemore, Jacques Frantz, André Cros, Henri Gastou, Lamy, Vordy, Campaner, Llabata et Ségara

    Mais aussi...

    French