Conférence : L’expressionnisme allemand

    Entrée libre - Nombre de places limité

    Contact
    Musée des beaux-arts
    04.68.77.73.70

    Le musée des Beaux-Arts de Carcassonne poursuit sa démarche de pédagogie pour rendre accessible l’art au plus grand nombre. Le nouveau cycle de conférences s’articule autour de grands noms de l’art moderne symbolisant à la fois une époque, violente et exaltante, et des mouvements qui feront date.

    Conférencière : Marie-Laure Ruiz-Maugis, historienne de l’art
    À partir de 1912, le terme «expressionnisme», qui avait jusque-là été utilisé pour désigner le fauvisme en France, est utilisé en Allemagne pour désigner l’utilisation par les artistes d’un chromatisme violent. Ces artistes sont principalement regroupés autour de deux mouvements : Die Brücke (« Le Pont »), à Dresde puis à Berlin, et Der Blaue Reiter (« Le Cavalier
    bleu »), à Munich. Au sein de Die Brücke, les artistes tels Kirchner, Pechstein, Nolde, cherchent à retrouver ce qui caractérise les créations des peuples primitifs, l’expression de force et de vie dans leur forme la plus élémentaire, ainsi que l’harmonie avec la nature. Kandinsky, Marc et Jawlensky, fondateurs de Der Blau Reiter, insèrent quant à eux leurs compositions chromatiques dans un système plus construit, plus contrôlé, montrant ainsi très tôt une tendance à l’abstraction.
    La Première Guerre Mondiale, à laquelle les artistes mobilisés attribuent dans un premier temps des forces positives avant de déchanter, disperse ces créateurs d’une nouvelle manière de peindre.