Conférence : Les pionnières, Adélaïde Labille-Guiard, AnneVallayer-Coster, Elisabeth Vigée-Lebrun

Mercredi 12 janvier 2022
17:00

Derrière cette question s’en dessinent d’autres qui interrogent autant le passé que le présent : pourquoi n’y a-t-il pas davantage de femmes artistes ? Existe-t-il un art typiquement féminin ? Les œuvres des femmes artistes présentent-elles des similitudes qu’il convient de souligner ? Quelles stratégies ont mises en place celles qui, en dépit des difficultés, ont souhaité exercer et faire connaître leur art ? Que pensait la critique de ces femmes peintres ou sculpteurs ? Quelle vision les artistes masculins portaient sur elles ?

Conférencière : Marie-Laure Ruiz-Maugis, historienne de l’art

Le 31 mai 1783, Adélaïde Labille-Guiard et Elisabeth Vigée Le Brun sont admises à l’Académie Royale de Peinture. Reconnaissance légitime pour les deux figures artistiques féminines les plus marquantes de la fin du 18e siècle. Ces peintres de grand talent, accompagnées d’autres personnalités remarquables, ont déployé une énergie de battantes pour être reconnues comme des artistes à part entière, vivre de leur art et accéder aux plus grands commanditaires. Contre toute attente, la Révolution et l’idéal républicain ne se montrent pas favorables aux femmes artistes qui se voient exclues de toutes les institutions artistiques et réduites au statut d’amatrices. Bien qu’encore autorisées à exposer au Salon, seuls les ateliers privés abritent désormais les talents féminins qui se déploient en France sur le mode de l’exception.

 

 

Contact

Musée des beaux-arts

04.68.77.73.70

Tarif(s)

Entrée libre
Pass sanitaire et port du masque obligatoires