Cyclolib, interview de Gérard Larrat et d'Arnaud Albarel

    Interview de Gérard Larrat, Maire de Carcassonne et d'Arnaud Albarel, adloint à l'environnement sur le nouveau service de vélos à assistance électrique en libre-service baptisé CYCLOlib. 

    Gérard Larrat, Maire de Carcassonne

    Pourquoi avez-vous souhaité mettre en place  ce système de VAE ?
    Ce projet de stations de vélos électriques en libre service est indissociable du plan de création des pistes cyclables qui a débuté  en 2015 et qui se poursuivra sur 2021 et les années à venir. L’objectif est le même : développer l’utilisation des circuits doux et verts tout en permettant aux Carcassonnais de se déplacer à vélo de la meilleure façon possible et en toute sécurité.

    Carcassonne est la 1ère ville en France à tester ce nouveau système innovant de VAE, c’est une réelle opportunité pour la ville ?
    L’innovation, l’expérimentation sont les moteurs qui nous permettent d’avoir un pied dans le monde de demain. La Ville de Carcassonne en a l’ambition, en développant des visites virtuelles de la ville et de la Cité, de découverte de l’éco-système*, ou même la possibilité de payer son stationnement via une application mobile, service disponible dès la mi-décembre** (cf page 23).
    De notre côté, nous expérimentons un mode de déplacement qui va de pair avec les pistes cyclables que nous développons. Acteur de la transition écologique, il était de notre devoir de proposer un service qui soit en adéquation avec le développement des pistes cyclables. La fin des études dans un an nous permettra de quantifier le degré du besoin de ce mode de déplacement.
    Du côté de la société qui implante ces vélos, l’expérimentation se place sur la nouveauté du GPS et la création des stations virtuelles et toute la technologie qui l’accompagne. C’est toujours une opportunité que de participer à un programme qui améliore le quotidien des citoyens, il y a un coté «anticipation» du service public.
    *application disponible sous le nom de «Carcassonne Interactive» en téléchargement gratuit sur Google Play ou App Store
    ** renseignements sur paybyphone.fr/villes/carcassonne ou au 04 68 77 73 12.

     

    Arnaud Albarel, Adjoint à l’Environnement

    Le développement des mobilités douces se poursuit sur Carcassonne. Où en est-on aujourd’hui ?
    Les travaux de la voie verte qui permettra les déplacements doux autour du centre-ville se sont achevés fin octobre. Ils intègrent la création de vastes parvis devant les collèges du Bastion et de Varsovie, sécurisant ainsi les déplacements des élèves et leur desserte par les utilisateurs du vélo. Ce tour de ville est le point de départ d’un vaste réseau cyclable qui s’étendra vers les faubourgs et les quartiers de notre ville. C’est ce que nous allons faire en ce début d’année 2021 en reliant le centre-ville aux lycées Paul Sabatier et Jules Fil et permettre aux lycéens de rejoindre la Bastide à vélo en toute sécurité. Cette liaison permettra également de relier les infrastructures sportives comme le stade Domec ou encore le Centre Omnisports Carcassonne Olympique. 

    En parallèle, nous travaillons en concertation avec l’Architecte des Bâtiments de France pour mettre en place des parcs à vélos dans des lieux sécurisés sous vidéosurveillance. Nous travaillons également à l’amélioration de la signalétique des pistes cyclables dans leur ensemble. Un gros travail a été réalisé depuis 2015 malgré des retards liés aux inondations et au 1er confinement. Il y a encore beaucoup de travail mais nous sommes déterminés à réaliser le plan des pistes cyclables dans son ensemble comme nous l’avions annoncé. Carcassonne sera ainsi dotée d’un véritable maillage de pistes cyclables et d’espaces partagés qui permettront de faire cohabiter cyclistes, piétons et automobilistes en toute sécurité.

    Mais aussi...

    French