COVID 19 : Les nouvelles mesures

    Vendredi 9 avril

    Arrêté préfectoral n° SIDPC - 2021-04-09-01 portant restriction de l'accueil du public dans certains commerces du département de l'Aude

    Mardi 6 avril

    • Décret n° 2020-1310 du 29 octobre 2020 (consolidation au 6 avril) prescrivant les mesures générales nécessaires pour faire face à l'épidémie de covid-19 dans le cadre de l'état d'urgence sanitaire

    Vendredi 2 avril

    Nouveaux décrets et arrêtés

    Préfecture de l'Aude - Point hebdomadaire du 2 avril

    La situation épidémique reste tendue dans l’Aude
    Cette semaine, le taux d’incidence a augmenté et s’est maintenu à un plateau élevé de 227 pour 100 000 habitants (contre 150 la semaine dernière) et le taux de positivité est de 4,4 % (contre 3,9 % la semaine dernière).
    Un nombre record de 19 436 tests PCR a été réalisé cette semaine dans le département (15 000 la semaine dernière), qui ont révélé une hausse de 45 % des nouveaux cas. On dénombre en effet 886 nouveaux cas cette semaine contre 610 la semaine dernière. Les nouveaux cas contacts subissent une augmentation encore plus importante : on compte 1 838 nouveaux cas contact cette semaine contre 2 860 la semaine dernière, soit une augmentation de 55% .
    Pour en savoir plus : Communiqué de presse du 2 avril

    Mercredi 31 mars

    Les restrictions actuellement en vigueur dans 19 départements sont étendues à tout le territoire métropolitain, dès le samedi 3 avril, 19h, et pour une durée de 4 semaines, soit :

    • pas de déplacement en journée au-delà de 10 km sauf motif impérieux ou professionnel (sur présentation de l’attestation) après la fin du week-end de Pâques ;
    • le couvre-feu reste en vigueur à 19h sur tout le territoire métropolitain.

    Concernant le couvre-feu, il s'applique à l'ensemble du territoire national entre 19h le soir et 6h du matin avec une obligation de présenter une attestation dérogatoire au couvre-feu lors des déplacements. Autrement dit :

    • les sorties et déplacements sans attestations dérogatoires sont interdits de 19h à 6h, sous peine d’une amende de 135 € et jusqu’à 3750€ en cas de récidive ;
    • les établissements autorisés à ouvrir ne pourront plus accueillir de public après 19h.

    Concernant les déplacements :

    • aucun déplacement inter-régionaux n'est autorisé après le lundi 5 avril, sauf motif impérieux, incluant les motifs familiaux pour, par exemple, accompagner un enfant chez un parent ;
    • possibilité de retour en France pour les Français de l’étranger, ainsi que trajets des travailleurs transfrontaliers.

    Samedi 20 mars

    En complément des règles de distanciation physique et des gestes barrières le port du masque est obligatoire pour les personnes âgées de onze ans ou plus:

    • dans les zones à forte densité de population et dans tous les lieux où la distanciation est rendue difficile, notamment les abords des écoles, des centres commerciaux des gares et des zones d'attente des transports en commun, ainsi que de tous les autres établissements recevant du public;
    • pour tous les rassemblements de plus de six personnes autorisés à titre dérogatoire par l'article 3-111 du décret n°2020-1310 du 29 octobre 2020 modifié;
    • dans les marchés alimentaires et proposant la vente de graines, semences et plans d'espèces fruitières et légumières, qu'ils soient de plein vent ou couverts, et ce dans l'ensemble du département de l'Aude.
    • dans les communes du département où la densité de population est la plus forte, soit les communes de Narbonne, Carcassonne, Lézignan-Corbières, Castelnaudary et Limoux.

    L'obligation du port du masque définie précédemment ne s'applique pas aux personnes en situation de handicap, munies d'un certificat médical justifiant de cette dérogation, pour lesquelles les règles de distanciation physique et les gestes barrières restent pleinement applicables.
    L'obligation du port du masque définie précédemment ne s'applique pas aux personnes pratiquant une activité sportive autorisée dans le cadre de l'article 4-1 et 42-11 du décret n°2020-1310 du 29 octobre 2020 modifié.
    Source : Arrêté préfectoral n° SIDPC-2021-03-19-01

    jeudi 18 mars

    À compter du vendredi 19 mars 2021 à minuit et pour 4 semaines, mise en place de mesures de confinement pour 16 départements : Aisne, Alpes-Maritimes, Essonne, Eure, Hauts-de-Seine, Nord, Oise, Paris, Pas-de-Calais, Seine-et-Marne, Seine-Saint-Denis, Seine-Maritime, Somme, Val-de-Marne, Val-d’Oise, Yvelines.

    Ce qui change dans l'ensemble du territoire :
    Le couvre-feu est maintenu selon les mêmes règles, mais repoussé à 19h à partir de samedi 20 mars 2021.
    Source : www.gouvernement.fr/info-coronavirus

    Mardi 23 février

    La campagne de vaccination s’élargit :

    • aux personnes âgées de plus de 75 ans,
    • aux patients vulnérables à très haut risque,
    • aux professionnels de plus de 50 ans ou à ceux présentant des facteurs de risques, travaillant dans les secteurs de la santé et du médico-social,
    • aux personnes fragiles prioritaires.

    En Occitanie 118 centres de vaccination sont ouverts.
    Sources : ARS Occitanie

    Suis-je éligible à la vaccination ?

    Pour le savoir, utilisez le simulateur figurant à cette adresse : www.gouvernement.fr/info-coronavirus/vaccins

    Centres de vaccination

    A Carcassonne, le Centre hospitalier de Carcassonne et la Maison médicale de garde Patte d’oie (1, Avenue des berges de l’Aude).
    En occitanie, 184 centres de vaccination sont ouverts

    Attestations

    Les sorties et déplacements sans attestation dérogatoire sont donc interdits de 19h00 à 06h00 sur l’ensemble du territoire métropolitain sous peine d’une amende de 135 € et jusqu’à 3 750 € en cas de récidive.

    Télécharger les attestations

    Une priorisation nationale pour fluidifier l’accès aux examens de dépistage

    L’objectif ? Une réduction des délais d’accès au prélèvement et de rendu des résultats pour les situations les plus critiques et permettre ainsi la mise en place rapide de l’isolement des cas confirmés et des personnes contacts à risque. Le nombre de personnes testées ne sera pas moindre.

    Dans les laboratoires de biologie médicale, 3 niveaux de priorité ont été définis par le Ministère des Solidarités et de la Santé :

    • Priorité 1 : examen à visée diagnostique > si la personne a des symptômes, si elle est une « personne contact » ou sur demande de l’autorité de santé si elle a fréquenté un lieu ou une communauté où un cluster/une forte circulation a été constatée.  Dans ce cas, elle doit disposer d’un examen dans les 24h et obtenir les résultats dans les 24h suivantes.
    • Priorité 2 : examen à visée de dépistage ciblé. Par exemple : si la personne a fréquenté un lieu ou une communauté où un cluster/une forte circulation du virus a été constatée, dans le cadre d’un dépistage organisé autour d’une situation à risque de transmission, sur présentation d’un bon pour dépistage, etc.
      Dans ce cas, elle doit pourvoir être dépistée dès qu’une disponibilité est identifiée et obtenir les résultats dans les 24h suivantes.
    • Priorité 3 : dépistage individuel pour convenance personnelle ou surveillance épidémiologique > retour en Outre-Mer, voyage dans un pays l’exigeant, incitation de votre employeur sans indication formelle,  participation à un grand rassemblement sans cas signalé, etc.
      La personne en priorité 3 peut se faire dépister, mais elle n’est pas prioritaire et le rendu des résultats sera fonction de la capacité du laboratoire à traiter dans les délais impartis les priorités 1 et 2.

    Rappel : Dans l’attente des résultats, il est primordial de respecter les consignes d’isolement, de réduire ses contacts au strict minimum et de participer aux mesures d’identification des personnes contacts en cas de résultat positif.
    Source ARS Occitanie

    La vaccination dans le département de l’Aude

    Après le lancement de la vaccination auprès des résidents des EHPAD et des personnels soignants de plus de 50 ans et présentant des risques graves au regard de la COVID 19, l’élargissement de la vaccination des personnes âgées et de plus de 75 ans et des personnes les plus fragiles a débuté le lundi 18 janvier 2021. Au 28 janvier,  8 046 Audoises et Audois ont été vaccinés depuis le début de cette campagne.

    La stratégie de vaccination dans le département s’appuie sur 7 centres opérationnels : le centre de Limoux, le CH de Carcassonne, le CH de Narbonne, le CH de Castelnaudary, la MMG de Lézignan-Corbières et la MMG de Carcassonne en coordination avec la MSP de Cazilhac.

    Deux moyens de prise de rendez-vous sont proposés au public prioritaire de ce premier temps de vaccination : le numéro unique en composant le 0 809 54 19 19 ou la prise de rendez-vous en ligne depuis le site sante.fr . La vaccination rencontre un vif succès, aussi il est demandé aux personnes actuellement éligibles de faire preuve de patience et de renouveler leur demande d’inscription si les appels n’aboutissent pas. Les approvisionnements se font régulièrement chaque semaine et les doses commandées permettront de vacciner l’ensemble des publics cibles volontaires.
    Source : Communiqué de presse de la Préfète de l'Aude du 29 janvier 2021

    Samedi 16 janvier

    Arrêté préfectoral n° SIDPC-2021-01-16-01 : Fixant les mesures de prévention et restrictions nécessaires à la lutte contre l'épidémie de covid19 dans le département de l'Aude.

    Jeudi 14 janvier

    Le 14 janvier 2021 le Premier ministre a annoncé l’avancée du couvre-feu de 20h00 à 18h00 sur l’ensemble du territoire métropolitain à partir du samedi 16 janvier 2021 pour une durée minimum de 15 jours.

    L’objectif du couvre-feu est de limiter les rassemblements durant lesquels les mesures barrières sont moins bien appliquées et où le virus circule rapidement tout en limitant l’impact sur l’économie déjà mise à rude épreuve par l’épidémie.

    Les sorties et déplacements sans attestation dérogatoire sont donc interdits de 18h00 à 06h00 sur l’ensemble du territoire métropolitain sous peine d’une amende de 135 € et jusqu’à 3 750 € en cas de récidive.

    Par ailleurs, compte tenu du risque de propagation des souches variantes de la COVID-19 le flux transfrontalier sera réduit. A compter du lundi 18 janvier 2021, les voyageurs venant d’un pays tiers à l’Union Européenne devront présenter un test PCR négatif pour pénétrer sur le territoire national et s’engager sur l’honneur à respecter une septaine.

    Dans les rares pays où la réalisation d’un test PCR est impossible, un système de dépistage à l’arrivée sera mis en place avec septaine obligatoire dans un lieu d’hébergement validé par les autorités publiques.
    Source : www.gouvernement.fr/info-coronavirus

    Vendredi 8 janvier

    Forte amplification des dispositifs de vaccination en Occitanie
    Les opérations se sont démultipliées dès cette première semaine de vaccination dans chacun des territoires en Occitanie. La remarquable mobilisation des équipes de nos établissements de santé publics et privés, des établissements médico-sociaux et des professionnels de santé libéraux a permis de mener à bien les vaccinations prévues dans les établissements hébergeant des personnes âgées dépendantes.
    Source : Agence régionale de santé Occitanie

    Mardi 5 janvier

    Démarrage de la vaccination en Occitanie dans 57 premiers établissements pour personnes âgées et pour les soignants de plus de 50 ans .
    Source : Agence régionale de santé Occitanie

    mercredi 23 décembre

    Arrêté préfectoral du 23 décembre 2020 : Sous réserve des arrêtés municipaux pris en application de l'article L.3132-26 du code du travail, les commerces de vente au détail de biens et de services du département de l'Aude sont autorisés à déroger à la règle du repos dominical des salariés les dimanches 3, 10, 17, 24 et 31 janvier 2021.

    Lire : ARRÊTÉ n° DPPPAT-BCl-2020-082

    Vendredi 18 décembre

    Communiqué de presse de la Préfète de l'Aude

    Les dispositifs d’écoute et de soutien psychologique à destination des chefs d’entreprise
    Dans le contexte économique très dégradé, des chefs d’entreprises peuvent se sentir en détresse. Plusieurs dispositifs existent pour les soutenir.
    Au niveau national, à l’initiative du Ministère de l’Economie et des Finances, les employeurs en souffrance peuvent ainsi bénéficier, s’ils le souhaitent, d’une première prise en charge rapide et gratuite par un psychologue par le biais d’une cellule d’écoute et de soutien psychologique, à laquelle participe la CMA de l’Aude. Le numéro vert gratuit est le 08 805 655 050.

    Créée en 2013, l'association APESA (Aide psychologique pour les entrepreneurs en souffrance aiguë) prévient le suicide des dirigeants en situation d'échec via un réseau de sentinelles auprès des Tribunaux de Commerce qui les mettent en relation avec des employeurs en souffrance suite au redressement judiciaire ou à la liquidation de leurs entreprises. L’association APESA leur propose un accompagnement psychologique. Au titre de la prévention, le SIST de Narbonne a créé avec le tribunal de commerce de Narbonne, l’APESA Narbonne, affilié à APESA France.

    Au niveau régional, le dispositif OSE « Occitanie Soutien aux Entrepreneurs », avec l’appui des 23 Services Interprofessionnels de santé au travail de l’Occitanie (SIST), permet aux employeurs se tournant vers les chambres consulaires, d’être aiguillés vers les SIST de leur territoire, en complément de la cellule nationale.

    La CAMP (Cellule d’Accompagnement Médico Psychologue) du SIST 11 prend en charge dans l’urgence les entreprises lorsqu’elles sont soumises à un traumatisme. Dans ce cadre, le SIST de Carcassonne a décidé de s’adresser à l’ensemble des dirigeants durant la crise de la COVID, et pas uniquement à ses adhérents.

    Bulletin d'information COVID-19 en Occitanie : vendredi 18/12/2020

    Vendredi 11 décembre

    Communiqué de presse de la Préfète de l'Aude concernant les nouvelles mesures à compter du 15 décembre

    Jeudi 10 décembre

    A partir du 15 décembre :

    • Fin du confinement strict et mise en place d’un couvre-feu de 20h à 6h (téléchargez l'attestation pour pouvoir circuler entre 20h et 6h) 
    • Fin des attestations et déplacements entre régions autorisés ;
    • Instauration d’un couvre-feu de 20h à 6h du matin à l’exception des réveillons du 24 décembre ;
    • Prolongation pendant 3 semaines de la fermeture des lieux accueillants du public (salles de cinéma, théâtre, musée). Possibilité de réouverture le 7 janvier 2021.
    • Interdiction des rassemblements sur la voie publique.

    Vendredi 4 décembre

    Pour répondre à la demande de professionnels de santé et compléter l'offre des laboratoires de la commune, la Ville a mis gracieusement à disposition 3 structures temporaires pour permettre de réaliser davantage de tests COVID-19 sur la population carcassonnaise.
    Ces structures ont été implantées devant les pharmacies du Méridien, Baldy et du Viguier. 
    Renseignez-vous auprès de ces établissements pour vous faire tester.

    Mardi 1er décembre

    Les réflexes de prévention, de dépistage, de prise en charge de nos soucis de santé ne doivent pas s’arrêter pendant cette période épidémique. Il est indispensable de se faire soigner sans attendre. C'est particulièrement important pour toutes les personnes qui ont besoin d’un suivi régulier : patients souffrant de pathologies chroniques, femmes enceintes, nourrissons et enfants...

    Avec la crise sanitaire le dépistage du VIH et des IST a chuté de en France. La journée mondiale de lutte contre le SIDA rappelle l’enjeu crucial de ce dépistage précoce
    Bulletin d'information COVID-19 en Occitanie : mardi 1/12/2020

    Jeudi 26 novembre

    Mardi 24 novembre

    Le 24 novembre le président de la République a annoncé les étapes progressives du déconfinement.

    28 novembre : Adaptation du confinement

    • Maintien du système d’attestation dérogatoire pour les déplacements impérieux avec maintien du télétravail quand cela est possible ;
    • Autorisation des activités physiques et des promenades dans un rayon de 20 kilomètres et pour une durée maximum de 03h00 ;
    • Autorisation des activités extra-scolaires en plein air ;
    • Ouverture des commerces et services à domicile jusqu’à 21h00 dans le cadre d’un protocole sanitaire stricte dont les librairies, les disquaires ou encore les bibliothèques.

    15 décembre : Fin du confinement si les conditions sanitaires le permettent (moins de 5000 contaminations par jour)

    • Fin des attestations et déplacements entre régions autorisés ;
    • Instauration d’un couvre-feu de 21h00 à 07h00 du matin à l’exception des réveillons du 24 et 31 décembre ;
    • Réouverture des salles de cinéma, théâtres et musées ;
    • Reprise des activités extra-scolaires en intérieur ;
    • Interdiction des rassemblements sur la voie publique.

    20 janvier : Nouvelles ouvertures si les conditions sanitaires le permettent

    • Ouverture des salles de sport et des restaurants ;
    • Reprise des cours en présentiel pour les lycées et si les conditions sanitaires se maintiennent, reprise des cours en présentiel dans les universités 15 jours plus tard ;
    • Possible réouverture des stations de ski courant janvier.

    Les déplacements restent donc interdits au moins jusqu’au 28 novembre sauf dans les cas suivants et sur attestation uniquement pour :

    •  Les déplacements entre le domicile et le lieu d'exercice de l'activité professionnelle ou les universités (ou établissements d’enseignement supérieur) pour les étudiants ou les centres de formation pour adultes et les déplacements professionnels ne pouvant être différés
    • Les déplacements pour effectuer des achats de fournitures nécessaires à l'activité professionnelle, des achats de première nécessité dans des établissements dont les activités demeurent autorisées (liste sur gouvernement.fr) et les livraisons à domicile;
    • Les consultations et soins ne pouvant être assurés à distance et ne pouvant être différés et l’achat de médicaments ;
    • Les déplacements pour motif familial impérieux, pour l'assistance aux personnes vulnérables et précaires ou la garde d'enfants ;
    • Les déplacements des personnes en situation de handicap et leur accompagnant ;
    • Les déplacements brefs, dans la limite d'une heure quotidienne et dans un rayon maximal d'un kilomètre autour du domicile, liés soit à l'activité physique individuelle des personnes, à l'exclusion de toute pratique sportive collective et de toute proximité avec d'autres personnes, soit à la promenade avec les seules personnes regroupées dans un même domicile, soit aux besoins des animaux de compagnie ;
    • Les convocations judiciaires ou administratives et rendez-vous dans un service public ;
    • La participation à des missions d'intérêt général sur demande de l'autorité administrative.

    Des attestations permanentes seront proposées pour les déplacements domicile travail et pour amener les enfants à l’école prochainement. Pour les autres motifs les attestations individuelles seront à remplir à chaque déplacement.

    Une amende forfaitaire de 135 € sera appliquée en cas de non-respect du confinement.

    Infos ARS Occitanie
    Pour la première fois depuis cet été, les principaux indicateurs de surveillance épidémiologique Covid-19 s’orientent à la baisse à partir de mi-novembre en Occitanie. Les recours aux soins hospitaliers commencent également à diminuer, mais la mortalité reste néanmoins forte pour les décès survenus à l’hôpital et en EHPAD. A l’hôpital, près de 700 lits restent mobilisés dans les services de soins critiques en Occitanie : occupés à 83% ces derniers jours, ils accueillent désormais moins de patients Covid, ce qui favorise la poursuite des interventions prioritaires qui ne pouvaient être reportées. L’amélioration sera plus lente dans de nombreux EHPAD qui sont toujours confrontés à une situation difficile actuellement. Un appui aux équipes de ces établissements est déployé en lien avec Pôle Emploi et la plateforme « Renfort RH » (renfortrh.solidarites-sante.gouv.fr).
    Ces premiers indicateurs encourageants témoignent des effets du (re)confinement et de notre mobilisation collective pour freiner la circulation du virus. Malgré cette tendance, notre vigilance ne doit pas se relâcher dans l’application des mesures barrières. C’est l’enjeu crucial de cette période de fin d’année.
    Bulletin d'information COVID-19 en Occitanie : mardi 24/11/2020

    Mardi 17 novembre

    La recrudescence de l’épidémie n’épargne pas les établissements qui hébergent nos ainés, dont les équipes sont très mobilisées actuellement. La situation actuelle impose à tous une vigilance majeure envers ces personnes âgées, fragilisées par leur état de santé. Fin octobre le nombre de cas signalés en EHPAD était plus important qu’au printemps. Le nombre de décès de personnes âgées en EHPAD a très fortement progressé ces dernières semaines : 15 décès liés au Covid ont été signalés par les EHPAD de la région en une semaine fin septembre, puis 59 fin octobre et 165 la semaine dernière.

    Davantage de cas signalés cet automne dans les EHPAD en Occitanie

    Davantage de cas signalés cet automne dans les EHPAD en Occitanie

    Bulletin d'information COVID 19 en Occitanie : mardi 17/11/2020

    Vendredi 13 novembre

    La boutique «E-Shopping Carcassonne» est en ligne

    La boutique «E-Shopping Carcassonne» est en ligne depuis le 13 novembre et accessible à l’adresse eshopping.tourisme-carcassonne.fr.
    Déjà une centaine de commerçants inscrits lors de la mise en ligne !
    Objectif : permettre à tous les commerces carcassonnais et de l’agglomération non alimentaires d’y référencer leurs produits et pouvoir les vendre en ligne s’ils le souhaitent.
    Tous les commerçants carcassonnais et audois peuvent continuer à s’inscrire gratuitement via le formulaire ! pour bénéficier de cette vitrine en ligne, faire connaître leurs produits et booster ainsi leurs ventes durant le confinement !

    Situation sanitaire

    La situation sanitaire reste sous forte tension en Occitanie. Si certains indicateurs de circulation du virus semblent commencer à se stabiliser, ils restent à des niveaux très élevés, bien au-delà des seuils d’alerte. Cette tendance récente s’avère encore très fragile. Elle ne doit surtout pas faire oublier la pression qui continue à monter pour nos équipes soignantes, en particulier dans nos établissements hospitaliers : le nombre de cas graves augmente encore actuellement. Nos services accueillent davantage de patients en hospitalisation comme en réanimation. Fortement mobilisés, nos soignants font face à une situation qui met tout notre système de santé en tension, autour d’un objectif partagé : pouvoir soigner tous ceux qui en ont besoin.
    Bulletin d'information COVID-19 en Occitanie : vendredi 13/11/2020

    Mardi 10 novembre

    Un impact sanitaire inédit en Occitanie
    L’Occitanie fait face à une épidémie Covid19 dont l’impact sanitaire est actuellement plus grave qu’au printemps dernier. Nous avons dépassé de façon très significative les indicateurs hospitaliers régionaux du pic épidémique d’avril. Les hospitalisations conventionnelles sont nettement plus nombreuses (+ 80%) et l’activité des services de réanimation a dépassé de 25% celle du printemps. Les indicateurs de mortalité sont également en forte progression ces dernières semaines : en 2 mois, les décès de patients Covid en établissements de santé ont été 10 fois plus nombreux. La fréquence de ces cas les plus graves témoigne d’une circulation du virus qui s’est accélérée, sur tout le territoire régional.
    Bulletin d'information COVID-19 en Occitanie : mardi 10/11/2020

    Lundi 9 novembre

    Arrêté préfectoral n° SIDPC-2020-11-09-01 fixant la liste des établissements visés à l'article 40 du décret n°2020-1310 du 29 octobre 2020 modifié autorisés à accueillir du public pour la restauration assurée au bénéfice exclusif des professionnels du transport routier

    Vendredi 6 novembre

    Réussir ou non le confinement : 2 simulations de l’Institut Pasteur affichent la gravité des en jeux en évaluant le nombre de patients à hospitaliser en réanimation dans les tous prochains jours… Les prévisions en Occitanie confirment les mêmes risques si le confinement n’est pas assez respecté.
    Source : Bulletin d'information COVID-19 en Occitanie : mardi 6/11/2020

     

    Mercredi 4 novembre

    Mesures de soutien économiques

    Les mesures d’accompagnement des entreprises dans la crise du Covid-19 annoncées par le Président de la République, le Premier ministre et les ministres sont susceptibles d’évolutions régulières. Les informations présentées dans ce document sont donc sujettes à modification même si l’objectif est qu’elles permettent de renseigner les entreprises de la manière la plus fidèle possible sur les dispositifs dont elles peuvent bénéficier. Ce caractère évolutif doit faire l’objet d’une communication explicite auprès des entreprises. Néanmoins, ces dernières peuvent faire leurs demandes d’aide dès maintenant.
    Les Régions mettent également en place des mesures spécifiques en complément de celles proposées par l’État et ses opérateurs.
    Pour apporter la meilleure information possible aux entreprises, le ministère de l’Économie, des Finances et de la Relance a mis en place un outil d’aide en ligne visant à répondre à toutes les interrogations des chefs d’entreprises. Élaboré par la Direction générale des entreprises (DGE), avec l’appui de l’ensemble des administrations concernées et de la startup d'État « Signaux Faibles »i, cet outil est consultable à l’adresse: info-entreprises-covid19.economie.gouv.fr. Il s’appuie sur les solutions développées par les startups « Stonly » et « Copernic.co ».
    Construit autour des questions les plus fréquemment posées par les entreprises, cet outil d’aide en ligne doit permettre de leur apporter des réponses simples, concrètes et immédiatement opérationnelles ainsi que les points de contact pour les accompagner à faire face à la crise du Covid-19. Il est mis à jour aussi souvent que nécessaire.
    Un espace interactif permet aux entreprises de poser directement les questions qui n’auraient pas encore été traitées à ce jour. Ces questions complémentaires permettront d’enrichir la foire aux questions en tant que de besoin.

    Mardi 3 novembre

    Comment évolue la situation actuelle ?

    Au niveau régional et tous âges confondus, le nombre de nouvelles hospitalisations et d’admissions dans les services de soins critiques est actuellement en forte augmentation de jour en jour. Cette tendance est semblable pour la majorité des départements en Occitanie. Elle est marquée plus particulièrement chez les personnes et âgées de plus de 65 ans. Le nombre de patients pris en charge en réanimation a désormais dépassé le pic d’activité constaté en avril dernier dans ces services. L’évolution de cette situation est très préoccupante pour les prochaines semaines. Le respect du confinement actuel est indispensable pour limiter nos contacts et casser les chaînes de contamination. L’engagement de nos équipes soignantes doit s’accompagner d’un engagement citoyen plus fort pour respecter les mesures de distanciation et les gestes barrières. Protégeons-nous. Protégeons les plus fragiles.
    Source : Bulletin d'information COVID-19 en Occitanie : mardi 3/11/2020

    Lundi 2 novembre

    Le Secours Populaire maintient la distribution alimentaire le mardi et le vendredi sur rendez-vous uniquement au 04.86.11.02.43.

    Nouveaux décrets :

    Décret no 2020-1328 du 2 novembre 2020 relatif au fonds de solidarité
    Décret no 2020-1331 du 2 novembre 2020 modifiant le décret no 2020-1310 du 29 octobre 2020

    Quoi de neuf dans le décret no 2020-1331 du 2 novembre

    Ce décret 1331 du 2 novembre 2020 modifie les mesures générales pour faire face à l’épidémie de covid-19 dans le cadre de l’état d’urgence sanitaire.

    Il instaure de nouvelles règles concernant les déplacements professionnels et l’accueil du public au sein des établissements de type M (Magasins de vente, centres commerciaux) et des bibliothèques et centres de documentation.

    Précisions quant aux activités à domicile autorisées

    Ce décret prévoit une nouvelle dérogation à l’interdiction de sortir de son domicile pour les cas où le lieu d’exercice de l’activité professionnelle est le domicile du client.

    Cela concerne notamment les activités de services à la personne telles que listées à l’article D. 7231-1 du code du travail https://www.legifrance.gouv.fr/codes/article_lc/LEGIARTI000033747429?et… et notamment la garde de jeunes enfants à domicile, l’assistance dans les actes quotidiens aux personnes âgées et aux personnes handicapées, le soutien scolaire à domicile, l’entretien de la maison et travaux ménagers.

    Le décret précise par ailleurs que les déplacements sont autorisés « pour les activités à caractère commercial, sportif ou artistique et les activités de cours à domicile autres que de soutien scolaire qui seraient autorisées si elles étaient exercées en établissement recevant du public». A contrario, il faut ainsi entendre que les coiffeurs et esthéticiennes n’ont pas le droit d’exercer à domicile (contrairement aux professionnels des soins d’esthétique pour les personnes dépendantes) dès lors que leurs activités sont interdites dans les établissements recevant du public.

    Nouvelles réglementations pour les magasins de vente de type M

    Interdiction pour les grandes surfaces de vendre des produits non essentiels

    Le décret précise que les magasins d’alimentation générale et les supérettes peuvent accueillir du public pour l’ensemble de leurs activités.

    Les grandes surfaces ne sont plus autorisées à vendre des produits non essentiels.

    À l’inverse, les centres commerciaux, les supermarchés, les magasins multi-commerces, les hypermarchés et les autres magasins de vente d’une surface de plus de 400 m2 relevant de la catégorie M ne peuvent accueillir du public que pour les activités qui étaient déjà autorisées, notamment l’alimentaire, les journaux et papeterie, les matériaux de construction ou la quincaillerie, « ainsi que pour la vente de produits de toilette, d’hygiène, d’entretien et de produits de puériculture ».

    Les autres produits tels que le textile, les jouets, les livres ou bien encore l’électroménager ne pourront ainsi plus être présentés à la vente dans les grandes surfaces.

    L'ensemble des commerces et restaurants ont l'interdiction d'accueillir du public sauf pour les activités de livraison et de vente à emporter.

    Jauge de capacité d’accueil pour l’ensemble des établissements

    Tous les établissements autorisés à recevoir du public ne peuvent accueillir un nombre de clients supérieur à celui permettant de réserver à chacun une surface de 4 m2.

    En outre, lorsque les circonstances locales l’exigent, le préfet de département peut limiter le nombre maximum de clients pouvant être accueillis dans ces établissements.

    La capacité maximale d’accueil de l’établissement est affichée et visible depuis l’extérieur de celui-ci.

    Conditions d’accueil du public pour les bibliothèques et les centres de documentation

    Le décret précise qu’au sein des établissements d’enseignement supérieur, les bibliothèques et centres de documentation peuvent recevoir du public sur rendez-vous mais aussi pour le retrait et la restitution de documents réservés.

    S’agissant des autres bibliothèques et centres de documentation, ils peuvent également recevoir du public pour le retrait et la restitution de documents réservés.

    Samedi 31 octobre

    Le Maire de Carcassonne Gérard LARRAT vient de signer un arrêté municipal pour défendre les commerces de proximité non alimentaires en autorisant leur ouverture dès ce samedi 31 octobre 2020.

    Ces commerces sont en effet injustement impactés par les modalités de ce confinement. La Mairie est plus que jamais à leurs côtés et souhaite obtenir une égalité de traitement entre les différents types de commerces non-alimentaires afin d’éviter une concurrence déloyale entre ces petits commerces de proximité et les grandes surfaces et sites de vente en ligne qui peuvent continuer à vendre des produits dits «non essentiels».

    Il ne doit pas y avoir rupture au principe d’égalité devant les charges publiques, que constitue actuellement le confinement.

    Le Maire en appelle donc à l’ensemble des élus locaux pour sensibiliser le gouvernement et obtenir un allègement du dispositif existant afin d’aider les commerces de proximité.

    Vendredi 30 octobre

    Conformément aux directives gouvernementales les marchés alimentaires couverts et de plein air sont autorisés durant le confinement. Le Marché du samedi 31 octobre sur la place Carnot est donc maintenu tout comme le marché sous les Halles Prosper Montagné, dans le plus strict respect des gestes barrières et des mesures sanitaires en vigueur. Port du masque obligatoire. Le Marché non alimentaire qui se tenait habituellement sur bd Barbès est lui annulé et interdit jusqu'à nouvel ordre.

    RENTRÉE SCOLAIRE

    Le ministre de l'éducation nationale a confirmé que la rentrée se ferait bien aux heures habituelles.

    Le point en occitanie

    Nombre hebdomadaire d’actes et part d’activité (en %) pour suspicion de COVID-19 par classes d’âge


    Source : Point épidémio régional Occitanie Spécial COVID-19 du 29 octobre 2020

    Extrait de l'Arrêté préfectoral n° SIDPC-2020-10-30-01

    Article 1

    En complément des règles de distanciation physique et des gestes barrières le port du masque est obligatoire pour les personnes âgées de onze ans ou plus :

    • dans les zones à forte densité de population et dans tous les lieux où la distanciation est rendue difficile, notamment les abords des écoles, des centres commerciaux des gares et des zones d'attente des transports en commun, ainsi que de tous les autres établissements recevant du public;
    • pour tous les rassemblements de plus de six personnes autorisés à titre dérogatoire par l'article 3-111 du décret n°2020-1310 du 29 octobre 2020;
    • dans les marchés alimentaires et proposant la vente de graines, semences et plans d'espèces fruitières et légumières, qu'ils soient de plein vent ou couverts, et ce dans l'ensemble du département de l'Aude.
    • dans les communes du département où la densité de population est la plus forte, soit les communes de Narbonne, Carcassonne, Lézignan-Corbières, Castelnaudary et Limoux.

    L'obligation du port du masque définie précédemment ne s'applique pas aux personnes en situation de handicap, munies d'un certificat médical justifiant de cette dérogation, pour lesquelles les règles de distanciation physique et les gestes barrières restent pleinement applicables.
    L'obligation du port du masque définie précédemment ne s'applique pas aux personnes pratiquants une activité sportive autorisée dans le cadre de l'article 4-1 et 42-11 du décret n 2020-1310 du 29 octobre 2020.

    Article 2

    Dans les établissements sportifs couverts et de plein air ouverts à titre dérogatoire pour l'activité des sportifs professionnels et de haut niveau, l'utilisation des vestiaires collectifs est limitée à des groupes de six joueurs maximum.

    Article 3

    Sur les marchés alimentaires ou proposant la vente de graines, semences et plans d'espèces fruitières et légumière, qu'ils soient de plein vent ou couverts, les buvettes et espaces de restauration debout sont interdits.

    Article 4

    L'exploitation des commerces d'alimentation, épiceries de nuit et autres établissements relevant du régime des débits de boissons n'est pas autorisée entre 21h00 et 06h00.

    Article 5

    Pour tous types de commerces, seule la livraison à domicile est autorisée entre 21h00 et 06h00. Les retraits de commande et la vente à emporter ne sont autorisés qu'entre 06h00 et 21h00.

    Article 6

    Toute personne ne respectant pas l'obligation du port du masque telle que prévue à l'article 1er du présent arrêté s'expose aux sanctions prévues à l'article L.3136-1 du code de la santé publique.
    3/4
    + d'infos sur l'Arrêté préfectoral n° SIDPC-2020-10-30-01

    JEUDI 29 OCTOBRE

    De nouvelles mesures de confinement et de fermeture applicables sur le territoire national dès vendredi 30 octobre 0h00.
    Décret no 2020-1310 du 29 octobre 2020
    Téléchargez les attestations de déplacement

    Mardi 27 octobre

    • 13,4% de tests positifs en moyenne actuellement en Occitanie. Plus de 150 000  tests ont  été réalisés entre le 12 etle 18 octobre dans la région.
    • +2523 cas positifs en moyenne par jour signalés aux équipes de l’Assurance Maladie depuis mardi dernier en Occitanie. Au total, 17 660 CAS depuis le 20/10.

    Bulletin d'information COVID-19 en Occitanie : mardi 27/10/2020

    Vendredi 23 octobre

    Si le département n’est pas encore concerné par le régime du couvre-feu, la situation sanitaire continue de se dégrader dans l’Aude :

    • La circulation du virus s’est accélérée au cours de la dernière semaine : le taux d’incidence du virus dans la population totale est désormais de 179,2 pour 100 000 habitants, soit 80 points supplémentaires en 3 semaines, et le taux de positivité des tests réalisés de 10,5 %. La CPAM enregistre chaque jour une centaine de nouveaux cas positifs dans le département, soit 80 cas supplémentaires par jour en comparaison de la semaine précédente.
    • Les indicateurs sont désormais en hausse pour toutes les classes d’âge : la circulation du virus se transmet entre générations et s’observe désormais au même rythme parmi la tranche des 20 à 30 ans, qui connaît un taux d’incidence de 233,9, et celle des 30 à 40 ans, dont le taux d’incidence est de 243,8, et des 40 à 50 ans, à hauteur de 234,2. De façon plus préoccupante encore, le taux d’incidence des personnes âgées de plus de 90 ans est également de 201,7 pour 100 000.
    • Les hôpitaux connaissent un nouvel afflux d’entrées : 28 patients sont actuellement hospitalisés, 2 d’entre eux en réanimation. Le centre hospitalier de Carcassonne connaît actuellement 17 hospitalisations, contre 8 la semaine précédente. La plateforme SAMU-SDIS connaît également une hausse du nombre d’appels, 137 cette semaine contre 69 la semaine précédente.

    Bulletin d'information COVID 19 en Occitanie- vendredi 23/10/2020
    Communiqué de presse du 23 octobre de la Préfecture

    Samedi 17 octobre

    Le Premier ministre a décrété l’état d’urgence sanitaire sur l’ensemble du territoire à partir du samedi 17 octobre 2020. Les données sanitaires actuelles confirment en effet une recrudescence préoccupante de la circulation active du virus au niveau national et dans le département et la nécessité d’adapter nos moyens de lutte, afin de
    préserver le système de santé et particulièrement la réanimation en milieu hospitalier.

    L’état d’urgence sanitaire implique automatiquement des mesures qui s’appliquent sur l’ensemble du territoire national à compter du samedi 17 octobre 2020 :

    • les rassemblements de plus de 6 personnes sur la voie publique ou dans les lieux ouverts au public seront interdits, à l’exception des rassemblements à caractère professionnel ou encore des manifestations revendicatives ;
    • toutes les fêtes (cérémonies, mariages, soirées, événements festifs ou associatifs...) et événements conduisant à enlever le masque (buvettes, restauration) dans les salles des fêtes, dans les salles polyvalentes ou autres établissements recevant du public seront interdites ;
    • tous les restaurants et débits de boissons appliqueront le protocole sanitaire renforcé qui prévoit notamment la limitation à 6 du nombre de clients par table et l’enregistrement du nom des clients ;
    • dans tous les établissements recevant du public assis (cinémas, cirques, gradins des établissements sportifs, salles de conférence, auditoriums...) la règle d’un siège sur deux continue de s’appliquer entre deux personnes ou entre deux familles ou groupes d’amis désormais limités à six personnes au maximum.

    Consultez l'arrêté pour plus de précisions.

    French