La Cité Médiévale

    La Cité Médiévale

    La Cité de Carcassonne, "Ville Fortifiée", est un ensemble architectural de qualité exceptionnelle, qui a été doté au cours des siècles d'un système défensif particulièrement ample et élaboré : une première enceinte urbaine au IVe siècle., doublée au XIIIe siècle. et complétée à la même époque d'une enceinte propre au château.
    Cette importance des fortifications est l'expression architecturale du rôle historique majeur joué par la Cité dans l'histoire du Languedoc au Moyen-Age, en particulier dans le contexte de la politique royale française mise en œuvre au XIIIème s., dès les lendemains de la Croisade contre les Albigeois.

    Les irrégularités et les différences d’aspect que présentent les défenses de la Cité de Carcassonne s’expliquent par leurs différentes origines historiques, dont une partie date de la période romaine et visigothe, successivement modifiées et restaurées pendant les XIIe et XIIIe siècles, par les vicomtes et le roi de France.
    Comment ne pas être étonné de découvrir l’aspect grandiose et sévère de ces tours si différentes de forme et de dimensions. Du côté est, seule accessible aux véhicules, c'est la Porte Narbonnaise défendue par un fossé et une barbacane garnie de meurtrières et d’un crénelage avec chemin de ronde. L’accès est en biais pour cacher la porte principale.
    La Cité de Carcassonne restitue dans son aspect général l’image d’une ville fortifiée mais aussi ce que fut la Cité Royale conçue par les ingénieurs de Saint-Louis et de Philippe le Bel, lorsqu’elle fut appelée à garder la frontière du Royaume.
    C’est cette cité-là qui a été reconstituée par Viollet-le-Duc au XIXe siècle.
    Entièrement enclose dans ses murs, la Cité est ceinte de deux murailles : la première enceinte extérieure de 1672 m, l’autre, intérieure de 1287 m. Deux portes permettent l’accès : à l’ouest la Porte d’Aude à laquelle accèdent seuls les piétons, à l’est, la Porte Narbonnaise par où pénètrent charrois et voitures. 52 tours composent les fortifications. La Cité occupe une butte de 7 hectares environ. L’espace entre les deux enceintes s’appelle les lices.
    Carcassonne, verrou stratégique tant du côté de l’Aquitaine que de l’Espagne, doit ses exceptionnelles fortifications à sa position stratégique.
    Sauvée de la destruction au XIX ème siècle, la Cité de Carcassonne est devenue l’un des hauts-lieux du tourisme national et international. Le flot pacifique des touristes a remplacé les cliquetis des hommes d’armes.

    La visite de la Cité est entièrement libre et gratuite sauf pour le Château Comtal, les tours et les remparts de l’enceinte intérieure.