Ma Ville

Hôtel de ville
32 rue Aimé Ramond
11835 Carcassonne cédex 9
Tél : 0 468 777 111
Fax : 0 468 777 010
Ouverture du lundi au jeudi de 8h à 12h30 et de 13h30 à 18h et le vendredi de 8h à 12h30 (hors jours fériés ou chômés)

Accueil Culture / Animations

Culture / Animations

Festival de Carcassonne

Du 19 juin au 1 août 2014

Le Festival de Carcassonne s'est désormais hissé dans le TOP 10* des plus grands festivals français avec une programmation toujours plus ambitieuse. Si 2013 a été une édition exceptionnelle réunissant près de 250 000 spectateurs sur le IN et le OFF, l'édition 2014 s'annonce tout aussi prometteuse.


Afficher l'adresse et le repère sur le plan

Du 19 juin au 1er août 2014, le Festival de Carcassonne déroulera ses volets thématiques Théâtre, Cirque, Opéra, Classique, Danse, Concerts, en accueillant dans chacune des disciplines proposées, artistes de légende et artistes émergents. Une diversité culturelle qui fait désormais l'identité de ce Festival unique, créant ainsi des passerelles entre les différents arts (danse, théâtre, cirque... ), et les différents univers musicaux (rock, chanson française, pop, électro, musiques actuelles... ).

Si la programmation du festival IN vous est dévoilée ci-dessous, les spectacles gratuits du Festival OFF seront quant à eux présentés courant avril, et viendront ainsi finaliser la programmation 2014 du Festival de Carcassonne.

www.festivaldecarcassonne.fr

Jeudi 19 Juin à 21h30 - Cour d'honneur du Château Comtal
"Les Coquelicots des tranchées" est la fresque d'une guerre, celle de 1914–1918, où durant quatre années de combats ininterrompus, toutes les familles de France donnèrent un fils à la patrie. De génération en génération, ce sacrifice s'est inscrit dans notre patrimoine génétique. Voilà pourquoi, près d'un siècle plus tard, nous, descendants de ces enfants morts pour la France, avons souhaité concrétiser un désir commun, raviver la mémoire d'un passé oublié ou méconnu, par la représentation théâtrale. Nous avons donc imaginé une histoire qui associe le plaisir du divertissement tout en ouvrant l'âme et l'esprit. Ils seront 12 comédiens à interpréter tous les rôles, capables de toutes les prouesses pour vous captiver, vous faire rire, vous émouvoir.

Tarif unique : 29€ / Tarif senior : 20€ / Tarif jeune : 15€ (+3,80€ de frais de location par place) PLACEMENT LIBRE
Pass Culture

Une pièce de Georges-Marie Jolidon et Xavier Lemaire
Mise en scène de Xavier Lemaire

Avec Bérengère Dautun (sociétaire de la Comédie-Française), Sylvia Bruyant, Christophe Calmel, Marion Champenois, Eva Dumont, Benjamin Egner, Franck Jouglas, Céline Mauge, Marc Moro, Thibaud Pinson, Vincent Viotti et Philippe Weissert

La décoratrice  : Caroline Mexme
L'éclairagiste  : Didier Brun
La costumière  : Virginie Houdiniere
Le compositeur  : Régis Delbroucq
L'assistant  : Michaël Gaudeul
Vendredi 20 Juin à 21h30 - Cour d'honneur du Château Comtal
C'est Molière dans tous ses éclats que nous raconte l'un de ses plus fervents admirateurs et serviteurs, Francis Perrin ! La pièce : Après avoir joué Scapin, Alceste, Philinte, Sganarelle, Mascarille, George Dandin, Francis Perrin nous fait revivre un Molière insoupçonné : chef d'entreprise avant l'heure, meneur d'hommes à l'énergie sans borne, auteur à l'imagination débordante, amoureux insatiable des femmes, chef de troupe affamé de création ; C'est dans la vie quotidienne du " premier farceur de France " et parmi ses oeuvres les plus célèbres que Francis Perrin nous rappelle que Molière, avec ses mots et avec ses maux, restera pour toujours le Patron non seulement des comédiens mais celui de tous les spectateurs du monde entier. Le comédien rend hommage à l'un des plus grands maître du théâtre français dans une performance artistique remarquable !

Ce qu'en dit la presse…
" Molière malgré lui… pour le plaisir de tous ! " Lorsqu'une icône de la scène contemporaine honore un des grands Maîtres du théâtre français... Le public vibre, retient son souffle, réagit, rit. Francis Perrin révèle Molière, l'incarne. La performance artistique est remarquable, le métier, la sensibilité, le jeu du comédien subliment le texte. C'est comme un feu d'artifice, et ce, jusqu'au bout. La représentation se termine dans un tonnerre d'applaudissement. (Marie-Agnès ESPA, Le Journal Toulousain).

Tarif unique : 39€ / Tarif jeune : 15€ / Tarif senior : 20€ (+3,80€ de frais de location par place) PLACEMENT LIBRE
Pass Culture

Une pièce de Francis Perrin
Mise en scène par Francis Perrin
Avec  : Francis Perrin

Lumières  : Jacques Rouveyrollis
Costumes  : Pascale Bordet
Musique  : Michel Winogradof
Mardi 24 Juin à 21h30 - Cour d'honneur du Château Comtal
C'est en 1954 que Marcel Pagnol décide d'adapter et de porter à l'écran trois des plus célèbres lettres de mon moulin, le chef d'oeuvre d'Alphonse Daudet. "Les trois messes basses", " L'Elixir du père Gaucher" et "Le curé de Cucugnan" forment ainsi une "trilogie" provençale où la verve poétique de Daudet est transcendée par le génie littéraire et théâtrale de Marcel Pagnol. Et bien que ces trois célèbres lettres fassent parties de notre patrimoine littéraire nous nous permettons de vous en rappeler les arguments :
Les trois messes basses : Une nuit de Noël, poussé par le Diable qui a pris les traits de son enfant de choeur, Dom Balaguère escamote les trois messes basses, en vue d'un réveillon parfumé aux truffes...
L'Elixir du père Gaucher : Pour sauver l'abbaye de la ruine, le père Gaucher se lance dans la fabrication d'un élixir... Ou est-ce plutôt une liqueur ?
Le curé de Cucugnan : Lors de son sermon, le curé de Cucugnan raconte le rêve extraordinaire qui l'a conduit de Paradis à l'enfer, à la recherche de ses paroissiens.

C'est donc à partir de ces trois textes originaux d'Alphonse Daudet "revisités" par Marcel Pagnol qu'est conçu notre lecture-spectacle. Michel Galabru incarnant tour à tour les trois personnages centraux et prêtant sa verve et sa faconde à ces trois contes plein de saveur et de truculence méridionale. Et, c'est en somme un retour au source pour lui qui incarnait déjà un des personnages de ces lettres dans la version cinématographique sous la direction de Pagnol.
Jean Galabru

Tarif unique : 39€ / Tarif jeune : 15€ / Tarif senior : 20€ (+3, 80€ de frais de location par place) PLACEMENT LIBRE
Pass Culture

De Marcel Pagnol d'après Alphonse Daudet.
Adaptation et mise en scène  : Jean Galabru
Avec  : Michel Galabru
, Jean Galabru, Nadine Capri, Philippe Sablayrolles.
Régie générale et création lumière  : Christophe Yvernault
Mercredi 25 Juin à 21h30 - Cour d'honneur du Château Comtal
Un affrontement plein d'humour entre Tim Farley, un vieux prêtre attaché à ses principes et Mark Dolson, un jeune séminariste. Il s'agit d'un voyage initiatique pour Mark Dolson et d'un retour aux sources pour Tim Farley, son mentor. Les spectateurs deviennent les témoins d'un affrontement de plus en plus complice.

Note du metteur en scène
"L'affrontement est un diamant à milles facettes où chacun ; chrétien, musulman, juif ou tout autre croyant s'y reflète avec beaucoup d'émotion. La réussite de Bill C. Davis est d'avoir dépassé le strict cadre de l'Eglise Romaine pour atteindre à l'universel. C'est de la religion des hommes dont il s'agit. De cette quête de chacun vers un Dieu protecteur et fraternel qui par sa compréhension et sa tolérance, nous aide à supporter nos doutes et nos douleurs, mais aussi cette recherche folle de l'Homme vers lui-même, de tenter chacun pour soi de sortir de son propre être ce qu'il y a de meilleur, de plus tolérant, de plus beau. Alors la pièce touche à la grâce car loin d'être une leçon liturgique, un combat spectaculaire entre le bien et le mal, elle est, ce qui est beaucoup plus drôle et bouleversant, un affrontement entre le " pas si bien " et le " pas si mal " entre le père Tim Farley, ivrogne Irlandais au grand coeur, et Mark Dolson ; séminariste rebelle qui a fait le trottoir. Un meilleur duel de Théâtre qui exige un vrai duo d'acteurs à fortes personnalités opposées : Davy Sardou et Francis Huster."

Ce qu'en dit la presse…
Le Figaro : " On ne s'étonne pas qu'aux premières représentations, l'Affrontement, de l'Américain Bill C. Davis, fasse salle comble au Rive Gauche et que le public se lève à la fin pour applaudir à tout rompre Francis Huster et Davy Sardou mis en scène par Steve Suissa. (…) Il y a là une véritable matière dramatique. La mise en scène est vive, fluide, et le face-à-face des deux interprètes, excellent. "
Télérama Sortir : " Cette confrontation idéologique entre un vieux traditionaliste et un jeune idéaliste nous émeut car elle prend un tour profondément humain. La pièce de Bill C. Davis, adaptée par Dominique et Jean Piat, ne manque pas d'humour et de sensibilité ".
Le Point : "Le spectacle a du nerf, du chien, des vitamines. Et il charrie dans sa belle agitation des questions sur la religion et les religieux qui sont toujours essentielles".

Tarif unique : 39€ / Tarif jeune : 15€ / Tarif senior : 20€ (+3,80€ de frais de location par place) PLACEMENT LIBRE
Pass Culture

Auteur  : Bill C.Davis
Adaptation  : Jean Piat et Dominique Piat
Mise en Scène  : Steve Suissa

Assistant Mise en Scène  : Denis Lemaitre
Avec  : Francis Huster et Davy Sardou
Costumes  : Edith Vesperini
Lumières  : Jacques Rouveyrollis
Décors  : Stéfanie Jarre
Jeudi 26 Juin à 21h30 - Cour d'honneur du Château Comtal
"Je suis le bouc qu'on veut égorger.
Je suis ce brouet qui bout sur le réchaud.
Je suis dure et aigrie, et on ne m'aime pas, on s'extasie, on a peur.
Je suis malgré tout une femme et tragiquement bien élevée, mariée, des enfants, etc.
Je suis en état permanent de renoncement.
Je suis mauvaise, incapable de partager.
Je suis dure, personne ne m'a appris, ne m'a aidée.
Je suis nombreuse. Innombrable, peut-être ! (Foule insatiable ! )
Dans l'amour -et nulle part ailleurs- je suis nerveuse : comme un cheval. Ces oreilles de cheval, pointues, dressées, cette manie de chien courant, le nez aux aguets, qui vient sentir un renard, ou qui peut-être ne l'a pas senti. Je suis réglée, je vais au marché, je fais le ménage. Pas de livres, il n'y a pas de bibliothèque, ne serait-ce que paroissiale -nulle part où aller. Je suis un éclair de longue haleine. Je suis ni en liberté, ni en laisse, ni épouse, ni pas épouse, ni celle de quelqu'un, ni celle de personne. " Elle n'est ni blanc, ni rouge. Ni avec ni sans. Pour être en relation avec quelqu'un, son mode préféré, c'est le rêve, la lettre et non pas les rencontres. De retour en URSS, après 17 ans d'exil en Europe, en 1941, Marina Tsvetaeva se suicide, à l'âge de 49 ans. Ce soir, par la lecture de ses lettres à Boris Pasternak, elle est Carole Bouquet sur la scène, Nahal Tajadod dans les coulisses et chacun des spectateurs dans la salle, "foule insatiable."


Note du metteur en scène...
"Ni en liberté, ni en laisse. Un jour, Carole m'a fait le cadeau de Marina Tsvetaeva, comme ça, net et brutal, cinq ou six livres de trois cents pages. Marina Tsvetaeva, poétesse russe, témoin direct de la Révolution, ayant reçu, -comme elle le dit- " une éducation aristocratique " et morte suicidée en 1941, à l'âge de 49 ans, dans une bourgade de Tartarie quelques mois après l'exécution de son mari et l'emprisonnement de sa fille, quelques jours après que le Comité des écrivains lui ait refusé un emploi de plongeuse. Quittant l'URSS en 1922, aux côtés de son mari, Russe blanc -forcément rejetée par les Rouges-, elle s'installe à Prague, puis à Paris où elle écrit, entre autres, une lettre d'admiration à Maïakovski, le rouge, et se voit forcément rejetée par les blancs : " Ni en liberté, ni en laisse, ni épouse, ni pas épouse, ni celle de quelqu'un, ni celle de personne ", dit Marina. Le cadeau de Carole, je l'ai pris comme une échappatoire, une voie royale qui me permettait de sortir de l'Iran -mon pays et mon inspiration. J'allais travailler sur une Russe. Mais plus je la lisais, plus elle me précipitait vers l'Iran. Son vocabulaire est le mien : Révolution, prison, censure, soupçon, visa, passeport, allocation, retour. Son vocabulaire est surtout celui d'un autre grand poète, sur lequel j'ai longtemps travaillé, le mystique Roumi, lui aussi exilé, apatride -il avait fui au XIIIe siècle l'invasion mongole : Je suis ni acier, ni cire, Ni esclave, ni homme libre. Je suis serviteur et seigneur, Je suis et ceci et cela. L'homme ivre et le sommelier. Et le visible, et le caché. Marina Tsvetaeva est tout cela -et n'est pas cela".
Nahal Tajadod

Tarif unique : 39€ / Tarif jeune : 15€ / Tarif senior : 20€ (+3,80€ de frais de location par place) PLACEMENT LIBRE
Pass Culture

Extraits d'oeuvres de Marina Tsvetaeva
Mise en scène  : Nahal Tajadod
Lecture sur scène par Carole Bouquet
Vendredi 27 Juin à 21h30 - Cour d'honneur du Château Comtal
La Chanson de l'Éléphant nous ouvre les portes d'un asile où se trame une enquête à plusieurs inconnues. Fascinant huis clos où les personnages jouent au chat et à la souris jusqu'à la dernière seconde, ce texte est mené avec une maîtrise et une sensibilité qui révèlent un jeune dramaturge des plus prometteurs.
Quelque part en Ontario, le docteur Lawrence, thérapeute d'un hôpital psychiatrique, a disparu. L'un de ses patients, Michaël, est la dernière personne à l'avoir vu. Sans tenir compte des avertissements sibyllins de l'infirmière de garde, le docteur Greenberg, directeur de l'hôpital, s'acharne à obtenir du jeune homme, un témoignage cohérent. Mais Michaël, intelligent et manipulateur, s'entête à parler d'éléphants, d'opéra, de chantage et de meurtre. Le jeune patient entraine le docteur dans un jeu de piste pervers. La rencontre tourne à l'affrontement, et la disparition au thriller psychologique.

Note du metteur en scène :
"La Chanson de l'Éléphant est un texte intense et subtil. Chaque nouvelle lecture permet d'apprécier un peu mieux avec quelle adresse l'auteur sème ses indices, construit son intrigue et dessine les paradoxes de ses personnages. Ce n'est qu'à l'issue des dernières répliques que le spectateur est délivré de ce jeu de piste pervers dans lequel Michaël, jeune interné d'un hôpital psychiatrique à la personnalité trouble, entraîne le docteur Greenberg. En temps réel, les deux adversaires se jaugent et s'affrontent, tels deux boxeurs, enchaînant séquences d'observations et échanges de coups, reprises de souffle et contre-attaques. En guise d'arbitre, Peterson, l'infirmière consciencieuse, distribue les avertissements. Au fond, c'est à un grand chamboulement de l'ordre établi, du bien-fondé de la hiérarchie, des évidences trompeuses, des apparences menteuses, que l'auteur se livre non sans ironie et avec une délectation cruelle. Mais c'est surtout de carences affectives, d'un manque d'amour ravageur, terreau fertile à l'aigreur et à la haine, dont il est question de bout en bout, dans cet affrontement. "

Tarif unique : 39€ / Tarif jeune : 15€ / Tarif senior : 20€ (+3,80€ de frais de location par place) PLACEMENT LIBRE
Pass Culture

Une pièce écrite par Nicolas Billon
Mise en scène par Bruno Dupuis
Avec  : Pierre Cassignard, Jean-Baptiste Maunier, Christine Bonnard

Scénographie  : Sophie Jacob
Lumières  : Marie-Hélène Pinon
Vidéo  : Léonard
Assistant mise en scène  : Jeoffret Bourdenet
Samedi 28 Juin à 21h30 - Théâtre Jean-Deschamps, Cité Médiévale
Alexandre duc de Florence (Parrain de New York) fait régner terreur, drogue, violence et sexe. Son cousin Lorenzo (une affaire de famille donc comme toute histoire de mafia) va ourdir un complot pour le tuer et se fait son complice. L'autre famille (Les Strozzi) cherche à rétablir la justice. En vain. L'église aussi s'en mêle ! Mère, soeurs, cousins, tous vont s'entretuer. Cette saga italo américaine est sans cesse truffée de coups de théâtre, de scènes de légende à la fois bouleversantes et violentes. De tout le théâtre français qui rivalise avec Shakespeare. Et qui contrairement à Ruy Blas ou Cyrano qui vont des poèmes versifiés pour les scènes dramatiques, est un véritable scénario de film comme tout chef d'oeuvre de Shakespeare.

Note de Francis Huster :
"Ce sera la 3ème fois que je m'attaquerai au chef d'oeuvre shakespearien français. La première fois à la Comédie Française, Franco Zeffirelli avait magnifiquement reconstituée la Florence des Médicis et 220 millions de téléspectateurs avaient suivi en direct l'Eurovision du spectacle grandiose. La 2ème fois pour la Compagnie Renaud Barrault au théâtre du Rond Point où j'avais mis en scène le boulevard du Crime et où, en costumes de l'époque de Musset, la portée politique de l'oeuvre trouvait tout son sens, terrible critique sociale et humaine des années 1848 romantiques. Cette 3ème fois sera transportée aux Etats Unis dans l'univers italien bien sûr de cette mafia qui comme les Médicis, à la façon du Parrain, des Scorcese et Coppola, De Niro, Pacino, Palminteri, Brando l'ont prouvé, a ses règles, ses terribles complots et ses tragédies. Lorenzaccio façon Godfather voilà le beau projet qui replacera Musset dans ce qu'il y a de plus moderne : sa violence et sa sensualité".

Tarifs Carré d'or : 42€ / 1ère série : 39€ / 2ème série : 29€
Senior : 20€ / Jeune : 15€ (+3, 80€ de frais de location par place) PLACEMENT LIBRE
Pass Culture

Une pièce d'Alfred de Musset
Mise en scène  : Steve Suissa
Interprètes  : Francis Huster et la Troupe de France
Mardi 1 au Jeudi 3 Juillet à 21h30 - Ile de la Cité
Par la Cie Pré-O-Coupé / Nikolaus
Comment raconter des histoires marrantes dans un monde en crise qui n'est pas marrant ? Entouré de cinq autres "phénomènes du cirque", Nikolaus s'y ingénie sous un vieux chapiteau bancal et oblique. Un chapiteau qui ne tient pas. D'ailleurs, un chapiteau, ce n'est pas fait pour durer... Artistes et public partageront donc tous son destin. Bienvenue dans un monde où rien ne marche !
Nikolaus a imaginé " Catastrophe et Bouleversement " comme l'invention d'une nouvelle discipline de cirque : " La grande désillusion ! " Un monde en crise, un monde où plus rien ne marche : le chapiteau ne tient pas (vraiment pas). D'ailleurs il est à vendre, ou… il est à louer… à céder… d'ailleurs : tout est à céder, tout est à vendre. Le spectateur, impuissant à empêcher la déconfiture, doit trouver un équilibre précaire avec ses voisins, déménager, errer dans une maison hantée, lorgner à travers des trous, assister à des poésies parfaitement interdites, trouver une autre place sur un autre banc bancal… avant d'évacuer les lieux avant que tout s'écroule.
Et miracle ! C'est incroyablement beau, c'est incroyablement marrant !
Dans un monde fragile, précaire, incertain et dangereux, c'est l'essence même du cirque qui sublime ses attributs en beauté. Rien de plus précaire qu'un équilibre sur une main. Rien de plus dangereux que le ballant d'un trapèze qui transpercera le chapiteau au-dessus du public. Rien de plus touchant que l'enthousiasme du clown face à une situation sans issue !
Une apocalypse joyeuse à partager !

Tout Est Bien !
Création octobre 2012 à Cusset Scène nationale conventionnée Cirque - Tournée saison 2012/2013/2014 Production PR É-O-COUPÉ - La compagnie PRÉ O COUPÉ est conventionnée par Le Ministère de la Culture - DRAC Ile de France - la Région Ile de France et le Conseil Général du Val de Marne. Coproductions : Théâtre Firmin Gémier / La Piscine –Pôle National des Arts du Cirque d'Antony et de Châtenay-Malabry Théâtre de Cusset –Scène conventionnée cirque – Label scène régionale d'Auvergne Etablissement Public du Parc et de la Grande Halle de la Villette EPPGHV Pôle National Cirque Méditerranée (Théâtre Europe - La Seyne sur Mer / CREAC - Marseille) Marseille Provence 2013, Capitale Européenne de la Culture Cirque-Théâtre d'Elbeuf, Pôle National des Arts du Cirque de Haute Normandie La Verrerie d'Alès / Pôle National des arts du Cirque Languedoc Roussillon CIRCa, Pole National des arts du cirque Auch Gers Midi-Pyrénées Centre de Création Artistique et Technique NIL OBSTRAT Ce spectacle a reçu le soutien financier du Ministère de la culture dans le cadre de l'Aide à la Création de la DGCA et l'aide à la création de l'ADAMI. Avec le soutiens de l'Académie Fratellini / Centre International des Arts du Cirque Compagnie Pré-o-coupé www.preocoupe-nikolaus.com 174-176 Rue Edouard Maury - 94120 Fontenay sous Bois


Tarif unique : 19€ / Tarif jeune : 12€ / Tarif senior : 15€ (+3,80€ de frais de location par place) PLACEMENT LIBRE
Pass Culture

Création octobre 2012
Une idée de Nikolaus Holz
Mise en scène  : Christian Lucas

Avec  : Nikolaus, Noémie Armbruster, Julien Cramillet, Mathieu Hedan, Karim Malhas et Yannos Chassignol.
Scénographie  : Raymond Sarti assisté de Jean Baptiste Hardoin et Benjamin Fanni
Costumes  : Fanny Mandonnet assistée de Claire Joly
Musique  : Olivier Manoury
Création  : Lumière Hervé Gary
Collaboratrice Artistique  : Bérangère Gros
Régie générale  : Yannos Chassignol
Coordinateur technique  : Baptiste Chapelot
Régisseur lumière et son  : David Déméné
Chargée de diffusion  : Florence Bourgeon
Vendredi 4 Juillet à 21h30 - Théâtre Jean-Deschamps, Cité Médiévale
Joué pour la première fois à Prague en 1787, Don Giovanni est une oeuvre marquante de Mozart. Véritable transition entre deux époques, Mozart compose ici une musique reprenant le style des opéras joués jusqu'ici, en y ajoutant une modernité au drame musical. Avec Don Giovanni, Mozart fait émerger un genre nouveau : le drame joyeux (Dramma Giocoso).
Il y reprend de la manière la plus puissante, en deux actes, le mythe de Don Juan déjà rendu célèbre auparavant par Molière. À la fois cynique et violent, Don Juan est attaché à l'idée du libertinage et à une quête égoïste du plaisir qui le conduira, dans cet Opéra, à recevoir le châtiment ultime infligé par l'emblématique personnage du Commandeur.
Don Giovanni est aujourd'hui une oeuvre majeure du répertoire lyrique, souvent considérée comme " l'Opéra des Opéras ". Entre comédie, tragédie et surnaturel, Mozart nous emporte au plus profond de l'âme de ce héro mythique, jusque dans les flammes de l'enfer, mêlant avec génie frivolité et drame.

Synopsis
Don Giovanni est un séducteur né qui mène une vie de libertin, manipulant à sa guise toute femme croisant son chemin. Aidé malgré lui de son valet, Leporello, il abuse des femmes et de leur confiance pour arriver à ses fins.
Un soir, après avoir tenté de violenter Donna Anna, la fille d'un Commandeur, il tue celui-ci lors d'un duel. Bien décidés à se venger, Donna Anna et son fiancé jurent de retrouver cet assassin.
C'est lors d'un mariage qui se déroule près de sa résidence, que Don Giovanni va se faire rattraper par les événements. Après avoir tenté avec succès de séduire la jeune mariée, Zerlina, Don Giovanni se voit retrouvé par Donna Anna, son fiancé et une ancienne victime toujours sous l'emprise de son bourreau des coeurs.
Afin d'échapper à ses poursuivants, il se réfugie dans un cimetière. Cependant, c'est ici que repose la tombe du Commandeur. Son spectre apparaît soudain, met en garde le séducteur et l'invite à se repentir pour ses méfaits. Don Giovanni amusé, l'invite à dîner chez lui lors d'une réception qu'il va donner.
Lors de ce dîner, la statue du Commandeur fait son apparition afin de lui infliger le châtiment funeste qu'il mérite. C'est alors que le sol s'ouvre et que Don Giovanni est emporté dans les flammes de l'enfer.

Tarifs Carré d'or : 75€ / 1ère série : 66€ / 2ème série : 56€ / Senior : 20€ / Jeune : 15€ (+3, 80€ de frais de location par place) PLACES NUMÉROTÉES
Pass Culture

Drama Giocoso en deux actes K. 527
Wolfgang Amadeus Mozart (1756-1791)
Livret de Lorenzo da Ponte, d'après Giovanni Bertati.
Créé au Gräflich Nostitzsches National-Theater de Prague, le 29 octobre 1787
Mise en scène  : Patrick Poivre d'Arvor & Manon Savary

Direction musicale  : Debora Waldman
Orchestre  : Anne Gravoin
Décors  : Bastien Forestier
Costumes  : David Belugou
Chorégraphie  : Laurence Roussarie
Lumières  : Pascal Noel
www.operaenpleinair.com
Samedi 5 Juillet à 21h30 - Théâtre Jean-Deschamps, Cité Médiévale
Les plus belles images des films de Claude Lelouch & les plus belles musiques de Francis Lai. Un concert exceptionnel avec plus de 60 musiciens, chanteurs, danseurs...
Pendant 1h40, un orchestre symphonique, des chanteurs et des danseurs vont faire revivre les plus belles musiques des films de Claude Lelouch, composées par Francis Lai. Un écran géant avec des extraits de ses films, des scènes devenues cultes jouées en live par des acteurs, et les musiques des plus beaux films de Claude Lelouch interprétées par des musiciens et chanteurs.

50 ans de films en musique, dont :
- Un homme et une femme
- Itinéraire d'un enfant gâté
- Les uns et les autres
- Il y a des jours et des lunes
- La belle histoire
- Edith et Marcel
- Un homme qui me plaît
- Tout ça... pour ça !
- L'aventure c'est l'aventure


Une histoire...
Tout a commencé il y a 50 ans... Le destin a placé les deux artistes sur un long parcours commun qui a débuté avec le film Un homme et une femme de Claude Lelouch et dont Francis Lai composera la musique. Les thèmes du film interprétés par Nicole Croisille et Pierre Barouh feront le tour du monde. Le thème principal sera un succès unique dans le cinéma français, avec près de 300 versions différentes chantées dans le monde entier. Ils enchaîneront ensuite Vivre pour vivre, L'aventure c'est l'aventure, Les uns et les autres, ou encore Itinéraire d'un enfant gâté… Francis Lai a collaboré sur 31 films de Claude Lelouch !
"Il m'est impossible de parler de ma collaboration avec Francis Lai en quelques lignes, de résumer 50 ans de travail, 50 ans d'amour, 50 ans de relation tout à fait incroyables. Je souhaite à tous les couples de rencontrer quelqu'un avec qui ils s'entendraient aussi bien, avec qui l'accord est total. Cela fait 50 ans que je rêve d'écrire la musique qu'il écrit et cela fait 50 ans qu'il rêve de faire les films que j'ai envie de faire."

Tarifs Carré d'or : 65€ / 1ère série : 55€ / 2ème série : 49€ / Senior : 20€ / Jeune : 15€ (+3, 80€ de frais de location par place) PLACES NUMÉROTÉES
Pass Culture

Spectacle mis en scène par Elie Chouraqui
Musique de Francis Lai
Orchestre symphonique  : Régie Orchestre / Anne Gravoin
Jeudi 10 Juillet à 21h30 - Théâtre Jean-Deschamps, Cité Médiévale
Katia & Marielle LABEQUE
Katia et Marielle Labèque, deux soeurs pianistes, sont connues pour la fusion et l'énergie de leur duo. Elles ont débuté très tôt et ont atteint une renommée internationale avec leur interprétation contemporaine de Rhapsody in Blue de Gershwin qui fut un des premiers disques d'or de la musique classique.
Depuis plus de 30 ans, elles jouent ensemble sur toutes les scènes du monde et sont régulièrement invitées par les orchestres les plus prestigieux tels : Berlin Philharmonic, Bayerischer Rundfunk, Boston Symphony, Chicago Symphony, Cleveland Orchestra, Leipzig Gewandhaus, London Symphony, London Philharmonic, Los Angeles Philharmonic, Filarmonia della Scala, Philadelphia Orchestra, Dresden Staatskapelle and Vienna Philharmonic…
Accompagnées sur la scène du Théâtre Jean-Deschamps, par le trio Kalakan (composé de 3 chanteurs, percussionnistes basque), ces deux pianistes virtuoses à la carrière éblouissante, nous offriront un de leurs plus beaux concerts.
Programme de la soirée
Première Partie : George Gershwin : 3 préludes (arrangement Irwin Kostal) / Philip Glass : 4 movement for two pianos
Seconde Partie : Trio Kalakan : Musiques traditionnelles basques (percussions et voix) / Maurice Ravel : Boléro version originale pour 2 pianos composée par Maurice Ravel et percussions basques par le trio Kalakan

WILLIAM SHELLER & Quatuor à cordes
Artiste atypique et surdoué, William Sheller est un homme heureux... certainement, incontournable de la scène musicale française... très sûrement. L'écouter-voir fait partie de ces petites madeleines de Proust qu'on aurait bien tort de se refuser. Touche-à-tout de génie, il laisse son inspiration lui souffler à l'l'oreille sa petite musique intérieure. Chaque expérience débouche sur une autre, se jouant de la diversité de ses goûts musicaux. L'homme heureux, assis derrière son piano, affectionne aussi les grands orchestres symphoniques ou le concours d'un quatuor à cordes. Une configuration plus intime qu'il a choisi pour fêter avec son public ses trente ans de succès. Titres anciens et nouveaux résonnent en parfaite harmonie dans ce tour de chant rempli d'émotions.

Tarifs Carré d'or : 45€ / 1ère série : 42€ / 2ème série : 39€ / Senior : 20€ / Jeune : 15€ (+3, 80€ de frais de location par place) PLACES NUMÉROTÉES
Pass Culture
Mardi 8 Juillet à 21h30 - Théâtre Jean-Deschamps, Cité Médiévale
Sidi Larbi Cherkaoui a toujours aimé chambouler les codes. Avec m¡longa, le chorégraphe revisite le tango pour en révéler toute la sensualité.
Ancré au plus profond de la culture argentine, le tango captive le monde avec sa sensualité, son pouvoir et sa beauté. Internationalement reconnu pour son don l'innovationon et ses productions avec des artistes comme Akram Khan et Maria Pagés, Sidi Larbi Cherkaoui collabore cette fois avec des musiciens argentins de tango et des danseurs argentins pour créer un tango imprégné de son propre et unique style. Aux influences traditionnelles du milonga, ces soirées dansantes tardives dans les bars de Buenos Aires à caractère social, Cherkaoui ajoute un geste contemporain. Pour la première fois, une production tango de grande envergure n'est pas dirigée par un artiste argentin, le spectacle offre ainsi une vision tout à fait inédite de cette danse traditionnelle.
Avec dix danseurs de tango de Buenos Aires, deux danseurs contemporains et une formation de cinq musiciens, m¡longa promet un fascinant mélange des genres traditionnels et contemporains du tango du 21e siècle.

" Ce qui m'attire le plus dans le tango, c'est cet éternel enlacement des danseurs. Lorsqu'un couple danse, nous sentons ce dialogue hypnotique entre des corps intuitivement connectés, ne faisant qu'un. Il y a quelque chose de semblable dans ma danse, enracinée dans le contact physique, et c'est ce qui est inhérent au tango"
Sidi Larbi Cherkaoui.

Tarifs Carré d’or : 43€ / 1ère série : 39€ / 2ème série : 36€ / Senior : 20€ / Jeune : 15€ (+3,80€ de frais de location par place) PLACES NUMÉROTÉES
Pass Culture

Chorégraphie Sidi Larbi Cherkaoui
Danseurs de tango et Danseurs contemporains

Consultante Tango  : Nelida Rodriguez
Création scénographique et vidéo  : Eugenio Szwarcer
Compositeurs  : Fernando Marzan, Szymon Brzóska
Compositrice additionnelle  : Olga Wojciechowska
Costumes  : Tim Van Steenbergen
Création lumières  : Adam Carrée
Création son  : Gaston Briski

A Sadler's Wells London Production
Production Sadler's Wells, Londres avec Théâtre Vidy-Lausanne; Migros Culture Percentage Dance Festival Steps; Théâtre du Jorat, Mézières; deSingel international arts campus, Antwerp; Les Théâtres de la Ville de Luxembourg; Les Nuits de Fourvière/Département du Rhône; Movimentos Festwochen der Autostadt in Wolfsburg; Festspielhaus St Pölten; Fondazione Musica per Roma; Eastman. 
Mercredi 9 Juillet à 21h30 - Théâtre de Verdure / Fabrique des Arts, Quartier Prat Mary - Avenue Jules Verne
"Two parle du transport amoureux qui nous emporte au-delà de nos certitudes, en plein coeur de la vie et pas si loin de la mort. Les corps s'animent, se heurtent, fusionnent, mutent pour sculpter un espace fugace, mouvant. Comment devenir deux tout en restant un ?"
Kirsten Debrock

Chorégraphie : Kirsten Debrock / Danseurs - interprètes : Déborah Lary et Thomas Régnier Design sonore : Olivier Soliveret / Lumières : Laetitia Orsini. Durée : 55minutes.

Dans le cadre de la Rési-Danse départementale, coordonnée par Arts Vivants 11 et soutenue par le Département de l'Aude, la DRAC LR, la Région LR et Réseau en Scène.

www.kddanse.org
www.artsvivants11.fr

Tarif unique : 7€ (frais de location inclus) PLACEMENT LIBRE
Samedi 12 Juillet à 21h30 - Cour d'honneur du Château Comtal
Devant le succès remporté l'an passé, La Nuit de la Jeune Chorégraphie proposée par la Confédération Nationale de Danse Languedoc Roussillon, revient au Festival de Carcassonne pour la 3ème année consécutive. Cette soirée est dédiée à la découverte de jeunes compagnies et à l'Art Chorégraphique sous toutes ses formes.
Cette "Nuit de la Jeune Chorégraphie" laisse la place à de jeunes chorégraphes afin qu'ils puissent exprimer à travers leur pièce, leur propre vision du monde, leur propre sensibilité artistique sur le chemin de la créativité.
Les Compagnies présentées ont été sélectionnées par un jury professionnel sur présentation de leur travail.

Tarif unique : 3,20€ (+3,80€ de frais de location par place) PLACEMENT LIBRE

Directrice artistique  : Odile Cals Cau - Présidente de la Confédération Nationale de Danse Languedoc-Roussillon
www.cndlr.fr/
Dimanche 13 Juillet à 21h30 - Théâtre Jean-Deschamps, Cité Médiévale
Le jour, la nuit, dedans, dehors, sur le chemin et dans le ciel, nous vivons avec les machines, notre mémoire devient artificielle, nos traces électroniques, notre identité digitale. Robots, machines, ordinateurs déguisés en téléphone ou en voiture, écrans évidement tactiles que les mains enfantines manipulent sans y penser, distributeurs et bornes automatiques en tous genres, tags RFID, codes barres, flash codes, géolocalisation des objets et des sujets, avatars online... nous interagissons au quotidien avec des dizaines de machines plus ou moins automatiques, plus ou moins électroniques, plus ou moins " pensantes ", qui réfléchissent nos goûts et nos actions.

Je veux explorer la relation complexe de l'homme à la machine, tout en poursuivant le ton décalé propre de mes pièces chorégraphiques. Ma rencontre en janvier 2011 avec Maywa Denki, ces artistes japonais qui naviguent avec un humour poétique dans l'univers des objets animés en mêlant techno, dérisoire et raffinement, puis avec NAO, le robot humanoïde, m'ont donné envie de mettre en scène les rapports des corps et des machines en les scénarisant pour explorer les limites de ces relations. Une machine même évoluée peut-elle remplacer le rapport au vivant ? Nos répliques robotiques exprimeront-elles un jour des sentiments, en plus de gérer notre quotidien ? Quelle société cela produira-t-il ? Les robots sont-ils des entités capables d'intégrer le désordre créateur ? Seront-ils un reflet de ce que la société des hommes désire inconsciemment représenter ? Si les robots s'humanisent en prenant notre apparence, deviendrons-nous robotisés, hybrides, androïdes ?
Autant de questions qui informent une chorégraphie pour 8 danseurs dont les mouvements déclencheront les instruments de musique absurdes de Maywa Denki. Des automates au robot, il y a le pas des circuits électroniques et de la forme humanoïde : l'incursion de quelques NAO dans le spectacle, loin d'être une anecdote, questionne de manière sensible et émotionelle l'interchangeabilité des hommes et des machines. Hommes machines, automates électromécaniques, robot électronique : trois formes de rapport au monde, trois stades de l'évolution ? Trois propositions pour l'exploration de leur interactions sur un mode cocasse et poétique.
Le Parisien "Au final, hommes et machines dansent de concert dans un spectacle phénoménal, joyeux, et très accessible, qui séduira les adultes comme les plus jeunes... "

Tarifs Carré d'or : 43€ / 1ère série : 39€ / 2ème série : 36€ / Senior : 20€ / Jeune : 15€ (+3, 80€ de frais de location par place) PLACES NUMÉROTÉES
Pass Culture

Un spectacle de la Cie Blanca Li
Chorégraphie, direction artistique  : Blanca Li, assistée de Glyslein Lefever, Deborah Torres
Avec Yacnoy Abreu Alfonso, Emilie Camacho, Géraldine Fournier, Yann Hervé, Aliashka Hilsum, Samir M'Kirech, Margalida Riera Roig, Gael Rougegrez, Yui Sugano et 6 robots NAO

Robots musicaux  : Maywa Denki
Scénographie  : Pierre Attrait
Lumière  : Jacques Chatelet, assisté de Sylvie Debare
Vidéo  : Charles Carcopino, assisté de Simon Frezel, Pierre-Jean Lebassacq
Musiques originales  : Tao Gutierrez, Maywa Denki
Musiques additionnelles  : "Dixit Dominus, HWV 232_ III. Tecum Principium in Die Virtutis Tuae" de GF Haendel interprété par le Concert D'Astrée et Natalie Dessay avec l'autorisation gracieuse de EMI Classics. (lien sur Itunes) "Besame mucho" de Consuelo Velasquez, interprété par Blanca Li.
Régie robots  : Martin Rossi
En partenariat avec Aldebaran pour les robots NAO

www.blancali.com/
Mardi 15 Juillet à 21h30 - Théâtre Jean-Deschamps, Cité Médiévale
Contraint d'annuler sa tournée l'été dernier, Elton John avait donné rendez-vous à son public carcassonnais en 2014. Promesse tenue, puisque Sir Elton sera sur la scène du grand Théâtre de la Cité pour un concert exceptionnel.
Figure emblématique de la pop internationale, véritable star dès les années 70, Elton John est aussi un pianiste remarquable avec plusieurs dizaines de tubes à son actif. Surfant sur la vague pop, avec ses chapeaux et ses lunettes extravagantes, il collectionne les tubes et les albums : Goodbye Yellow Brick Road, Greatest Hits et Captain Fantastic and Brown Dirt Cowboy, A single Man...
Véritable showman, les concerts d'Elton John sont aussi rares qu'impressionnants. Sur la scène du Festival de Carcassonne, il interprétera tous ses plus grands succès de "I'm standing" à "your song", en passant par "the one", devant les 3000 spectateurs privilégiés du Théâtre Jean-Deschamps.

www.eltonjohn.com

Tarifs Carré d'or : 130€ / 1ère série : 110€ / 2ème série : 85€ (+3, 80€ de frais de location par place) PLACES NUMÉROTÉES
Mercredi 16 Juillet à 21h30 - Théâtre Jean-Deschamps, Cité Médiévale
JULIEN DORE
Après 2 albums, 2 Victoires de la Musique, plus de 450 000 albums vendus, et plus de 180 dates de concerts entre la France, la Belgique, la Suisse et le Québec, Julien Doré revient avec un nouvel album, LØVE.
Cette fois-ci, il en a écrit l'intégralité, et s'est entouré de ses musiciens de scène et amis, pour la composition. Un album solaire, dansant, entre groove et mélancolie, les chansons s'enchaînent avec ce subtil mélange de textes élégants et de mélodies envoûtantes. 2 ans après Bichon, Julien Doré passe du statut d'animal "domestiqué" à celui de fauve (LØVE signifiant "lion" en danois) et s'exprime ici avec davantage de force encore.
Un artiste à l'univers singulier à découvrir sur scène !
www.juliendoreofficiel.com

ETIENNE DAHO
Issu de la vague rock de Rennes, Étienne Daho est l'une des personnalités musicales les plus influentes à être apparues sur la scène française de ces 30 dernières années. Une dizaine d'albums et une bonne quantité de tubes ont fait de cet "enfant du rock", au parcours pavé d'or et de platine, le chef de file de la pop française.
Dès 1983, Étienne Daho signe ses premiers tubes avec Le Grand Sommeil et Week-end à Rome, puis s'en suit un cortège de hits avec Tombé pour la France, Epaule Tattoo, Duel au soleil, Saudade, Comme un igloo... Homme de goût et passeur généreux, qui met à profit son influence pour prêter sa plume (Jane Birkin, Jacques Dutronc, Marianne Faithfull…), Daho s'impose comme un musicien complet, auteur, compositeur, producteur, performer. Un musicien dont le parcours se nourrit de rencontres, comme en témoigne la liste des artistes qu'il a côtoyés (de Serge Gainsbourg à Air en passant par Brigitte Fontaine, Bashung, Dutronc). Un parcours singulier, sans faute ni concession, qui a des allures de conte de fées : l'histoire d'un enfant du Velvet et du punk dont les morceaux, des Heures hindoues à If en passant par Le premier jour et Comme un boomerang, sont entrés au Panthéon de la chanson française, faisant l'unanimité, séduisant tous les publics, réconciliant les courants indépendants et la " variété ", et suscitant nombre de vocations.
dahofficial.com

Tarifs Carré d'or : 52€ / 1ère série : 45€ (+3, 80€ de frais de location par place) Seules les places en carré d'or sont numérotées. Les autres sont en placement libre.
Jeudi 17 Juillet à 21h30 - Théâtre Jean-Deschamps, Cité Médiévale
En un titre, Video Games, et son clip réalisé par ses soins, elle a déclenché en 2012 les passions sur la toile et répand maintenant son charme irrésistible sur tous les autres médias. Pas étonnant de voir un tel engouement dès la première écoute du titre. Une ballade dans le Hollywood des années 50, bande son d'un âge d'or révolu qui attire et fascine Lana, comme on peut le voir sur la vidéo. Sa voix alterne entre le triste et l'étincelant, soutenu par une musique délicate, poignante, sur le fil entre la joie et les larmes. Une ambiguïté qu'on retrouve également dans le physique de Lana, les formes d'une pin up des débuts d'Hollywood, un visage sculpté selon les codes de la femme fatale mais un regard qui trahit l'émotion.

Une fragilité qu'on retrouve également sur Blue Jeans, déclaration d'amour d'une Gangsta Nancy Sinatra comme elle se surnomme : " You fit me better than my favorite sweater / Luv you more than those bitches before ". Son premier EP Video Games / Blue Jeans sorti en octobre 2011 était déjà classé top 20 sur Itunes après seulement une journée de précommande. Son premier album Born To Die sorti l'hiver dernier a définitivement installé Lana Del Rey au sommet, en France et dans le monde entier, suivi en novembre 2012 par la sortir de sa Paradise Edition. La sortie de son nouvel album est prévu pour mai 2014.
Le Festival de Carcassonne accueille pour la 1ère fois cette grande artiste, sur la scène du Théâtre Jean-Deschamps pour un concert exceptionnel !

1ère partie : Nina Person (ex The Cardigans)

Tarif unique : 55€ (+3, 80€ de frais de location par place) PLACEMENT LIBRE
Vendredi 18 Juillet à 21h30 - Théâtre Jean-Deschamps, Cité Médiévale
Après une fantastique année passée sur la route pour la tournée " Different Pulses ", qui l'a propulsé en tête d'affiche des plus grandes salles de concert et festivals, Asaf Avidan annonce un " retour aux bases ", à des atmosphères intimistes, à des arrangements acoustiques. Pour cette tournée Back to Basics, Asaf retourne à ce qu'il appelle " le coeur des chansons " et présente ce qui promet d'être une version dénudée et émouvante d'une sélection de ses morceaux. Asaf Avidan jouera une composition variée d'instruments, piano, harmonica et percussions, afin d'offrir un large spectre d'émotions et de paysages, tout en laissant de l'espace à sa voix unique et aux envoûtantes paroles de ses chansons.
"Il y a beaucoup de musiciens " cools "…. de productions intéressantes et de bonnes vibrations… mais on ne doit pas oublier les fondements de base de la bonne composition et d'une approche sincère de la performance musicale. C'est toujours un bon test pour moi de prendre, pour un temps, un peu de distance vis à vis de la grosse production et de me rappeler, ainsi qu'à mon public, ce qui nous rassemble".
Le cadre du Théâtre Jean-Deschamps allié à l'univers et à la voix d'Asaf Avidan, promet une soirée pleine d'émotion qui confirmera, une nouvelle fois, qu'il est un des artistes le plus intéressants et sincères du moment.

Tarifs Carré d'or : 49€ / 1ère série : 42€ (+3, 80€ de frais de location par place) Seules les places en carré d'or sont numérotées. Les autres sont en placement libre.
Pass Concert
Samedi 19 Juillet à 21h30 - Théâtre Jean-Deschamps, Cité Médiévale
JOE SATRIANI
Joe Satriani a vendu 10 millions d'albums et obtenu 14 nominations aux Grammy Awards. Depuis l'enregistrement de Surfing with the Alien en 1987, Satriani est vu comme un des meilleurs guitaristes par les magazines spécialisés. Choisi par Mick Jagger " himself " pour l'accompagner durant sa première tournée en solo à travers le monde, mais aussi par Deep Purple avec qui il a sillonné l'Europe et le Japon, Joe Satriani conforte un peu plus son statut de guitariste hors norme. En parallèle, il s'associe à Sammy Hagar et Michael Anthony de Van Halen ainsi que Chad Smith des Red Hot Chilli Peppers pour former Chickenfoot en 2009. L'album qu'ils sortent tous les quatre est un véritable succès partout dans le monde, recevant plusieurs awards aux Etats-Unis. Classic Rock Magazine les nomme même " Meilleur nouveau groupe " la même année. Dans le même temps, Joe continue sa carrière solo et sort en octobre 2010 son onzième album intitulé Black Swans and Wormhole Wizards, salué par la critique. Le dernier album de Satriani est sorti en mai dernier : Unstoppable Momentum est un pur moment de bonheur instrumental. Le prodige de la guitare au son éclectique réjouira tous les amateurs du style, le 19 juillet sur la scène du Festival de Carcassonne !
www.satriani.com

Chicago
Chicago s'est imposé comme le groupe de pop par excellence, grâce à des titres comme " If You Leave Me Now " (1976), " Hard To Say I'm Sorry " (1982) ou encore " Look Away " (1988), tous les trois, numéros 1 aux Etats-Unis.
" If You Leave Me Now ", écrite par Peter Cetera (bassiste et chanteur du groupe) fût et reste encore, leur hit planétaire incontournable que l'on retrouve dans de nombreux films. Formé en 1967, Les Chicago sortent leur premier album à succès en 1969. Chicago
II va rester dans l'histoire du rock et dans les hits…

Robert LAMM (vocal, guitar, keyboard) – membre originel
Lee LOUGHNANE (trumpet) – membre originel
James PANKOW (trombonist) – membre originel
Walt PARAZAIDER (saxophone, flute) – membre originel
Jason SCHEFF (bass guitar) – membre depuis 1985
Tris IMBODEN (drums) – membre depuis 1990
Keith HOWLAND (lead guitar) – membre depuis 1995
Lou PARDINI (keyboard, vocal) – membre depuis 2009
Walfredo REYES Jr. (percussion) – membre depuis 2009
www.chicagotheband.com

Tarifs Carré d'or : 45€ / 1ère série : 42€ (+3, 80€ de frais de location par place) Seules les places en carré d'or sont numérotées. Les autres sont en placement libre.
Pass Concert
Dimanche 20 Juillet à 21h30 - Théâtre Jean-Deschamps, Cité Médiévale
Formé en 2001 autour du chanteur et guitariste Alex Kapranos, ce quatuor écossais s'est imposé en quatre albums comme LE groupe phare de la jeune génération des groupes rock " indépendants " britanniques. Tout ceci avec une aisance insolente depuis le premier album en 2004 et son tube planétaire " Take me out ", vendu à plus de 3 millions d'exemplaires à travers le monde.
Savantes et racées, leurs compositions se déroulent en un rock énergique mâtiné de pop, porté par des riffs cinglants de guitare, des basses groovy et une voix nonchalante. L'odyssée de Franz Ferdinand tient en grande partie à ce mélange unique de mélodies pop et de beats hyper-dansants produits par la batterie "white crunk" de Paul Thompson. Leur dernier album Right Thoughts, Right Words, Right Action (2013) marque un retour au rock des débuts. Sur la scène du Festival de Carcassonne, Franz Ferdinand défendra ce nouvel opus et enflammera les planches du Théâtre Jean-Deschamps, le temps d'un concert rock décoiffant.
Nick McCarthy (guitare), Paul Thomson (batterie), Bob Hardy (basse) et Alexander Kapranos (guitare/chant).

Tarif unique : 45€ (+3, 80€ de frais de location par place) PLACEMENT LIBRE
Lundi 21 au Mardi 22 Juillet à 21h30 - Théâtre Jean-Deschamps, Cité Médiévale
Cinq ans après son dernier one-man show " Papa est en haut ", Gad Elmaleh revient sur la scène du Théâtre Jean-Deschamps avec son nouveau spectacle " Sans Tambour ".
De nouveaux personnages, des situations inédites et des thèmes qui tourneront essentiellement autour des différences hommes-femmes, les désagréments de la célébrité, son enfance au Maroc, les petits travers caractéristiques des Français...
Un one man show qui risque d'être haut en couleur

www.gadelmaleh.com

Tarifs Carré d'or : 56€ / 1ère série : 49€ / 2ème série : 42€ (+3, 80€ de frais de location par place). Places numérotées
Mercredi 23 Juillet à 21h30 - Théâtre Jean-Deschamps, Cité Médiévale
Voyageur impénitent, il a baroudé aux quatre coins du monde ; des voyages qui inspirent ses chansons. Défenseur des sans-voix, le rockeur grande gueule est enfin reconnu comme une figure de la chanson à texte. Et si le baroudeur s'est assagi, il n'a rien perdu de son mordant. Son nouvel album, “Baron Samedi”, vient de sortir
"Je voulais un album qui ait du souffle", dit Bernard Lavilliers. Le vingtième album de sa carrière a mieux que du souffle : une ampleur, une vision, une densité singulières. Après le tumulte et les plaisirs de Carnet de bord, de Samedi soir à Beyrouth, puis de Causes perdues et musiques tropicales, Lavilliers explore des sentiments, des réalités, des souvenirs qui exigent autant de douceur que d'audace, autant de liberté que d'enracinement.
Ambassadeur des couleurs, du mouvement, des échanges, Bernard Lavilliers fait " raisonner " la chanson française avec un mélange des genres et des cultures, et nous montre que la chanson engagée a encore un sens au XXIème siècle.

www.bernardlavilliers.com

Tarifs Carré d'or : 49€ / 1ère série : 42€ (+3, 80€ de frais de location par place) Seules les places en carré d'or sont numérotées. Les autres sont en placement libre.
Pass Concert
Jeudi 24 Juillet à 21h30 - Théâtre Jean-Deschamps, Cité Médiévale
Précurseur du trip-hop, Massive Attack fait partie des groupes les plus novateurs et influents de sa génération. Sa musique hypnotique est une fusion sombre et sensuelle de rythmes hip-hop, de mélodies mélancoliques, de grooves dub et de samples choisis, qui a permis à la dance music d'évoluer dans les années 1990, ouvrant la voie à de nombreux artistes similaires. Renommé pour son appartenance à un large éventail de styles musicaux, du punk au reggae en passant par le R'n B, il a attiré des foules tellement énormes au sommet de sa gloire, que la scène live locale a quasiment été paralysée*.
*Jason Ankeny
Le groupe originaire de Bristol et composé de Robert Del Naja (3D), Grant Marshall (Daddy G) se révèle impressionnant sur scène !

Tarif unique : 45€ (+3, 80€ de frais de location par place) PLACEMENT LIBRE
Vendredi 25 Juillet à 21h30 - Théâtre Jean-Deschamps, Cité Médiévale
Adulés par des millions de fans dans le monde, The Jacksons ont changé à jamais le paysage de la musique populaire. Avec Jackie, Jermaine, Tito et Marlon Jackson.
Lorsque Jackie, Jermaine, Marlon et Tito et leur défunt frère Michael se lancent dans les années 1970, le succès est mondial et la célébrité immédiate. The Jacksons devenant une référence de la musique soul pop & funk...
Leur immense catalogue de hits et leurs shows parfaitement orchestrés ont fait d'eux un des phénomènes musicaux les plus aimés de tous les temps. Idolâtrés comme aucun autre groupe dans l'histoire de la musique (neuf Hits classé N°1 et 14 au Top 10), The Jacksons redéfini, réinvente, revitalise et laisse son empreinte sur la musique populaire. Ce sont les Hits N°1 comme "ABC", "I Found that girl", "I Want You Back" et "I 'll Be There" (le best-seller de l'histoire de la Motown), qui les catapultent vers la célébrité. Ils ont même eu l'honneur de jouer à trois reprises pour la Reine d'Angleterre, ainsi que pour des présidents, des dignitaires et des chefs d'État du monde entier. En 1984, le "Victory Tour" avait attiré plus de 2, 5 millions de personnes à travers l'Amérique.
En 2013, et pour la première fois en près de trois décennies, le groupe est de retour sur scène, ensemble, pour une nouvelle grande tournée. Ils interpréteront les hits universellement aimés des Jackson 5 et de la carrière solo de Jermaine Jackson.
'by arrangement with Yellow Go-Rilla Productions Ltd'

www.thejacksons.com

Tarifs Carré d'or : 72€ / 1ère série : 59€ / 2ème série : 49€ (+3, 80€ de frais de location par place). Places numérotées

Membres du groupe  :
Jackie Jackson (chant)
Jermaine Jackson (chant / basse)
Marlon Jackson (chant)
Tito Jackson (chant / guitare)
Rex Salas (md / claviers)
Kenneth «KT» Townsend (claviers)
Brandon Brown (bass)
Chad Wright (batterie)
Kyle Bolden (guitare)
Yvette Barlowe (bg, chant)
Samedi 26 Juillet à 21h30 - Théâtre Jean-Deschamps, Cité Médiévale
AGNES OBEL
Trois ans après son premier album Philharmonics dont se dégageait une mélancolie absolument envoûtante, la jeune chanteuse danoise Agnès Obel nous propose en 2013 un deuxième opus tout aussi pur et délicat. Aventine, c'est son titre, confirme que la beauté et l'élégance de Philharmonics n'étaient pas le fruit du hasard mais bel et bien le résultat d'un talent hors du commun.
Musicienne, compositrice et interprète, la jeune femme décline au fil du temps un univers très personnel privilégiant les atmosphères délétères, ponctuées par de fascinantes envolées lyriques. Parce qu'elle dit avoir toujours préféré les sons aux mots, cette artiste inclassable essaye aussi, dans nombre de ses chansons, de faire passer sa voix pour un instrument, prenant un malin plaisir à la rendre méconnaissable, " presque inhumaine " dit-elle. Déjà récompensée par de nombreux prix, déjà couronnée par un succès grandissant, Agnes Obel est à n'en point douter en passe de devenir une des futures stars du paysage musical mondial. Rien que ça.
www.agnesobel.com

WOODKID
D'abord connu en tant que brillant réalisateur de clips pour les plus grands (Lana Del Rey, Drake et Rihana), Woodkid est aujourd'hui l'un des artistes les plus en vue du moment, un créateur visionnaire et altruiste dont l'oeuvre moderne et puissante se structure à mesure des rencontres.
Après sa première apparition foudroyante avec Iron, titre emprunt de lumière au clip déjà légendaire, Woodkid dévoilait au monde, en 2013, The Golden Age, son tout premier album, élaboré et poli dans le plus grand secret. Woodkid, alias Yoann Lemoine, 30 ans, a choisi d'inverser les conditions de l'exercice, prenant encore une fois toute l'industrie du disque à revers. C'est en effet après un second single devenu classique lui aussi, en quelques semaines, Run Boy Run, dont le clip était nominé aux prestigieux Grammy Awards début 2013, qu'il décide d'offrir son premier essai d'une ambition incroyable, qui pousse encore plus loin et plus vite la course du jeune français que l'Amérique s'arrache déjà.
Une seule certitude, 2014 est l'année Woodkid, et The Golden Age, désormais disque de platine, son incontournable temps fort. Sur scène, l'artiste installe tout son univers pour une expérience spectaculaire, avec une installation visuelle hors du commun.
www.woodkid.com

Tarifs Carré d'or : 45€ / 1ère série : 42€ (+3, 80€ de frais de location par place) Seules les places en carré d'or sont numérotées. Les autres sont en placement libre.
Pass Concert
Dimanche 27 Juillet à 21h30 - Théâtre Jean-Deschamps, Cité Médiévale
Après un an de travail acharné, Shaka Ponk revient avec un nouveau show encore plus rock n'roll ! Ils remettent le couvert dans la sueur et l'énergie sous la bannière d'un nouvel album "The White Pixel Ape", qui sortira le 17 mars 2014 !
Leur dernier passage en 2012 au Festival de Carcassonne avait laissé des traces.... préparez- vous à un concert dévastateur le 27 juillet au théâtre Jean-Deschamps... Entrez dans la Monkeys Family !
Shaka Ponk est né entre Paris et Berlin au début des années 2000 d'un concept associant musique, images et activisme. C'est aujourd'hui un des plus grands groupes de rock français, ayant rencontré un succès disque et scène (1. 000. 000 de spectateurs sur leur dernière tournée, "The Geeks tour"). Pour Shaka Ponk il ne saurait y avoir de meilleure stratégie pour exprimer ce qui lui tient à coeur que d'utiliser à son profit, quitte à les détourner, les prouesses de la machine, qu'il s'agisse de sons optimisés par l'informatique ou de l'usage de personnages virtuels.

www.shakaponk.com

Tarif unique : 42€ (+3, 80€ de frais de location par place) PLACEMENT LIBRE
Pass Concert
Lundi 28 Juillet à 21h30 - Théâtre Jean-Deschamps, Cité Médiévale
Vanessa revient sur scène avec un nouveau spectacle pour nous offrir sur un plateau “Love songs”, splendide déclaration d'amour. Avec le recul on pourrait se dire que Vanessa Paradis a longuement préparé son retour sur scène : depuis sa tournée acoustique de 2010, elle a multiplié les apparitions sur les albums de Nouvelle Vague, Alain Chamfort, Benjamin Biolay ainsi que sur les albums hommage à Bashung, Daho et Gainsbourg.
Pour son nouvel album, “Love songs”, un parterre d'auteurs-compositeurs masculins lui ont porté des textes comme on offre des fleurs : Benjamin Biolay et Mikaël Furnon (Mickey 3D), Adrien Gallo (BB Brunes), Ben Ricour, François Villevieille (Elephant), Marcel Kanche, Carl Barât (ex Libertines), Mathieu Boogaerts... lui font chanter l'amour... Ou plutôt des amours, tant ce nouvel opus est marqué d'un large spectre de sensibilités. Sa voix délicieusement plus grave que par le passé, légèrement fêlée, les amplifie d'une résonance intime. En anglais, en français, en italien ; sur des rythmes de bossa, de rock, de soul, de jazz... 20 nouvelles chansons, polies par les arrangements subtils et soyeux de Benjamin Biolay, brillent de plusieurs facettes comme les pierres d'une parure.
Indéniablement, Vanessa Paradis signe là un beau retour : l'artiste s'est étoffée, la femme a changé... mais porte toujours sur la vie ce grand sourire qui dévoile la promesse de bonheurs que l'on aura le plaisir de découvrir sur la scène du Théâtre Jean-Deschamps.

www.vanessaparadis.fr

Tarifs Carré d'or : 42€ / 1ère série : 39€ (+3, 80€ de frais de location par place) Seules les places en carré d'or sont numérotées. Les autres sont en placement libre.
Mercredi 30 Juillet à 21h30 - Théâtre Jean-Deschamps, Cité Médiévale
De retour avec un nouvel album Moon Landing sorti à l'automne dernier, James Blunt sillone les scènes du monde entier et s'arrête pour la 2ème fois sur la scène du Festival de Carcassonne.
Le premier single " Bonfire Heart " extrait du nouvel album a été largement diffusé par les radios et acclamé par les critiques comme "un retour aux sources". James dit à propos du nouvel album " C'est un album bien plus personnel, à propos de là où tout a commencé et d'où nous sommes maintenant. C'est l'album que j'aurais enregistré si " Back to Bedlam " n'avait rien vendu. "
"Je suis très excité que mon groupe et moi repartions sur la route pour jouer ces nouvelles chansons en live, ainsi sur certains de nos hits. Mes fans ne m'ont jamais laissé tomber et il n'y a rien de mieux que de jouer pour eux. Ils m'ont beaucoup soutenu au fil des années."

www.jamesblunt.com

Tarifs Carré d'or : 45€ / 1ère série : 42€ (+3, 80€ de frais de location par place) Seules les places en carré d'or sont numérotées. Les autres sont en placement libre.
Jeudi 31 Juillet à 21h30 - Théâtre Jean-Deschamps, Cité Médiévale
Plus de 400 000 albums vendus, 100 millions de vues sur les chaînes du web, 1 million de fans sur les réseaux sociaux… La liste des chiffres qui accompagnent généralement le nom de TAL a de quoi donner le vertige, surtout quand on sait, qu'il y a 2 ans à peine, la jeune fille s'accompagnait à la guitare dans de modestes clubs parisiens. Repérée par le label Warner, ses maquettes font l'unanimité et elle signe un contrat à peine quelques jours plus tard.. C'est Le sens de la vie qui va créer l'événement et ancrer TAL dans le top 10 des ventes pendant plus de 9 mois sans quasiment discontinuer. Au final 7 singles seront extraits de l'album et elle sera la seule nouvelle artiste à franchir le cap symbolique du triple platine en 2012. Enfin, apothéose d'une année de succès, elle est consacrée Révélation Musicale aux NRJ Music Awards et nommée aux Victoires de la Musique avant de rejoindre la troupe des Enfoirés.

Les pointures internationales ne sont pas restées insensibles au succès de la jeune chanteuse puisque Sia (Rihanna, David Guetta, Beyoncé) et SoFly & Nius (Justin Bieber, Enrique Iglesias) lui ont donné la ballade A l'infini qui donne son nom à l'album. Du flow ghetto 90's de ce titre au reggae plus organique de A l'international en passant par l'électrique #Cash, Tal se réinvente musicalement au gré de ses envies et de ses coups de coeur tout en restant cohérente, ancrée dans son époque et fidèle à ce qui a fait son succès.

Tarifs Carré d'or : 42€ / 1ère série : 36€ (+3, 80€ de frais de location par place) Seules les places en carré d'or sont numérotées. Les autres sont en placement libre.
Vendredi 1 Août à 21h30 - Théâtre Jean-Deschamps, Cité Médiévale
Fauve est un collectif français fondé en 2010 par une " bande de gens moyens unis par la même frustration et le même acharnement " (disent-ils eux-mêmes). Pensé comme une structure à géométrie variable (un " CORP "), Fauve implique des personnes exerçant dans des domaines variés (texte, musique, vidéo, photo, graphisme, web, textile, technique). En parallèle d'une série de concerts, Fauve a sorti son premier EP Blizzard en mai 2013 et entame désormais sa première véritable tournée, accompagné de la sortie de leur premier album (janvier 2014). Des premiers concerts à guichets fermés qui place le groupe comme la révélation 2014.

"2014 année Fauve... C'est un cas unique en France : un groupe qui remplit les salles avant même la sortie de son premier album. Un groupe qui a levé une véritable armée de fans à la ferveur militante sans même signer avec un label. Fauve# le groupe de ce début 2014".
Les Inrockuptibles (Janv 2014)

Frànçois and the Atlas Moutains (1ère partie) :
C'est grâce à leur album " E volo love " sorti en 2011, porté par le tube " Les plus beaux ", que Frànçois and The Atlas Mountains nous envoûte. N'en déplaise au leader du groupe, François Marry, qui en 2003, décide de partir s'installer à Bristol (Royaume Uni). C'est après une carrière solo et un certain " Plaine inondable " (dont Etienne Daho reprend un extrait dans son LP, adaptant " Wonder " en " Lueurs matinales ") qu'il décide de crée le groupe The Atlas Mountains. Ils signent par la suite sous le label anglais Domino Records, qui compte dans ces rangs Arctic Monkeys ou encore Franz Ferdinand. François Marry marque les esprits, et s'affirme à nouveau comme l'une des plus brillantes plumes d'ici

Tarif unique : 24€ (+3, 80€ de frais de location par place) PLACEMENT LIBRE

Aller au menu

Site officiel de la ville de Carcassonne - www.carcassonne.org

Contact : Ville de Carcassonne > Pôle culturel - Tél : 04 68 77 74 66 - Suggestion - Signaler une erreur - Mentions légales - Connexion